16.9 C
Alger
samedi 10 décembre 2022

Erja Lyytinen, Pilar Patassini et Jo Harman attendus à l’édition 2022: Dimajazz, un festival inscrit dans la durée

Apres deux ans d’interruption due à la pandémie de coronavirus, le Festival Dimajazz reprend du service à Constantine avec quatre soirées de marque. Cet évènement, prévu du 11 au 14 mai à la salle Zénith de la ville, verra la participation de grands noms du jazz.

Par Abla Selles

Ce premier événement musical international, qui reprend en Algérie après l’arrêt imposé par la pandémie de Covid-19, sera très spécial puisque cette édition sera dédiée à la femme. A propos de ce choix, le commissaire de cette édition, Zoheir Bouzid, a déclaré que «le milieu du jazz est purement masculin, alors que la femme a beaucoup collaboré à l’évolution de cette musique», précisant qu’«aujourd’hui, les femmes jouent de tous les instruments, de la guitare, de la basse, etc. Il y a aussi des femmes leaders de groupes. Le Dimajazz est parmi les rares festivals dans le monde qui encouragent les musiciennes».
Pour l’édition 2022, les organisateurs ont choisi l’Italie comme invité d’honneur. Ce pays sera représenté par la chanteuse Ilaria Pilar Patassini qui est une chanteuse célèbre dans le monde du jazz (depuis 2007). «Elle fait partie des pointures de la musique italienne contemporaine», précise le même responsable.
Concernant la participation de la finlandaise Erja Lyytinen, le commissaire de la 17e édition de Dimajazz a déclaré qu’il s’agit d’une «des guitaristes les plus célèbres au monde (The Another World est l’un de ses albums les plus connus, sorti en 2019). Sur scène, elle est l’invitée de Santana et d’autres grands musiciens», précisant que l’évènement verra, entre autres, la participation de «la star britannique Jo Harman, qui a un grand répertoire, et de la bassiste autrichienne Andrea Fraenzel».
La soirée de clôture sera animée par l’algérienne Samira Brahmia. Et, pour la première fois en Algérie, elle sera accompagnée par l’Orchestre national de Barbès (ONB).
Après une 16e édition tenue en novembre 2019, le festival le plus attendu par de nombreux mélomanes, verra une ambiance festive, promettent les organisateurs.
Fondé en 2003 par l’association «Limma», puis institutionnalisé en 2009, le Dimajazz a su rassembler les plus grands noms du jazz mondial, à l’instar de l’Américain Boney Fields, du pianiste malien Cheick Tidiane Seck et du Nigérian Keziah Jones, tout en restant le rendez-vous culturel le plus attendu de la ville de Constantine et des mélomanes qui n’hésitent pas à faire le déplacement.
Concernant le prix des tickets, les organisateurs précisent qu’«il est à 1 000 DA pour chaque concert, à l’exception de celui de l’ONB qui est à 1 500 DA. Le prix de l’abonnement, qui vous donnera accès à tout le festival, est quant à lui de 2 000 DA».
A. S.

Article récent

--Pub--spot_img

Articles de la catégorie

- Advertisement -spot_img