12.9 C
Alger
jeudi 23 mai 2024

Biskra/Commune d’El Ghrous Arkab pose la première pierre d’une centrale solaire et d’un transformateur électrique

Le ministre de l’Energie et des Mines, Mohamed Arkab, a présidé, lundi soir dans la commune d’El Ghrous (Biskra), dans le cadre d’une visite de travail de deux jours, une cérémonie de pose de la 1re pierre d’une centrale solaire et d’un transformateur électrique de 400/220 kV. Le ministre, accompagné des présidents-directeurs généraux (P-DG) de Sonelgaz, Mourad Adjal, de Naftal, Djamel Cherdoud, de Sonarem (ex-Manal), Mohamed Sakhr Harami, du président de l’Autorité de régulation des hydrocarbures, Rachid Nadil, et de cadres de son ministère, a indiqué, dans une déclaration à la presse, qu’avec la réalisation de la centrale solaire, la wilaya de Biskra figurera parmi les plus importants producteurs d’énergie solaire en Algérie, en augmentant, d’une part, les capacités de production d’électricité et en réduisant, d’autre part, la consommation du gaz utilisé pour la production électrique.Il a ajouté qu’à la faveur du transformateur électrique 400/220 kV, qui fera partie des 12 centres de transformation les plus importants sur le territoire national, le courant électrique sera transformé, transporté et distribué dans toutes les villes des wilayas de Biskra et d’Ouled Djellal. M. Arkab a noté, dans ce contexte, que les efforts déployés pour la concrétisation de ces différentes réalisations sont destinés à accompagner l’investissement dans les secteurs agricole et industriel qui sont d’importants consommateurs d’électricité. Le projet de réalisation de la centrale solaire, qui occupera une superficie de 400 hectares et qui sera réceptionnée au bout d’un délai contractuel de 6 mois, comprend l’étude, la réalisation du génie civil, le transport, le montage, la formation, l’exploitation expérimentale, et la connexion au réseau de transport d’électricité, a-t-on expliqué au ministre, soulignant que la centrale sera dotée d’environ 380 000 panneaux photovoltaïques et de 23 transformateurs. S’agissant du transformateur, qui couvrira 15 hectares dans la zone de Rehayat (commune d’El Ghrous), il comprend, selon les mêmes explications, la réalisation d’une phase haute tension de 400 kV et d’une phase de moyenne tension de 220 kV. Les délais de réalisation de cet équipement sont fixés, a-t-on précisé, à 20 mois. M. Arkab a poursuivi hier sa visite dans la wilaya de Biskra, où il a présidé la mise en service du réseau électrique agricole dans la zone d’El Makhraf, dans la commune de Lichana, avant d’inspecter le complexe Sel d’El Outaya, relevant de l’Entreprise nationale des sels (ENASEL). Dans la même commune d’El Outaya, le ministre de l’Energie et des Mines a visité le centre de formation du Groupe public Sonarem, et présidé la mise en service d’une carrière d’agrégats et de sable au lieu-dit Argoub El Tarf, dans la commune de Djemorah.

Plus de 50 % des périmètres agricoles du pays raccordés au réseau électrique
Le ministre de l’Energie et des Mines, Mohamed Arkab, a affirmé, lundi dans la wilaya d’Ouled Djellal, que le taux d’électrification des périmètres agricoles du pays a dépassé les 50 %. «Sur les 100 000 périmètres agricoles recensés en Algérie, en coordination avec le ministère de l’Agriculture et du Développement rural, plus
de 56 000 périmètres sont raccordés au réseau électrique, tandis que 14 000 autres le seront d’ici à la fin de l’année», a précisé M. Arkab lors d’un point de presse organisé dans la zone agricole de Noumeur, dans la commune de Doucen, en marge de la mise en service du projet de raccordement de cette zone au réseau électrique. Le ministre, qui effectuait une visite d’inspection et de travail dans la wilaya d’Ouled Djellal, a souligné que le raccordement des périmètres agricoles au réseau électrique «s’inscrit dans le cadre de la politique et des objectifs du gouvernement en matière de sécurité alimentaire et de soutien à la production nationale», rappelant également que les nouvelles wilayas ont bénéficié de plusieurs programmes visant à étendre les surfaces agricoles et à fournir l’énergie électrique à tous les agriculteurs.
Après avoir présidé, au chef-lieu de wilaya, une cérémonie de pose de la première pierre d’une centrale solaire photovoltaïque de 80 mégawatts sur une superficie de 160 ha, M. Arkab a déclaré que ce projet, qui devrait entrer en service au bout d’un délai de 18 mois, est «l’un des projets énergétiques les plus importants de la région» dès lors qu’il constituera, une fois opérationnel, un «atout important» pour la wilaya, au point de vue économique, en général, et au plan agricole, en particulier.
Il a ajouté que son département ministériel «s’emploie à fournir de l’électricité, en quantité et en qualité, aux usines et aux zones d’activité, notamment dans les nouvelles wilayas, pour éviter les fréquentes coupures électricité, surtout durant la saison chaude». Au cours de sa visite dans la wilaya d’Ouled Djellal, le ministre de l’Energie et des Mines a également présidé la cérémonie de mise en service d’un nouveau point de départ de moyenne tension (30 kilovolts) et un projet de raccordement de la zone de Lahouel (commune de Sidi Khaled) au réseau de gaz naturel. Le ministre était accompagné des présidents directeurs généraux (P-DG)du Groupe Sonatrach, Rachid Hachichi, du Groupe Sonelgaz, Mourad Adjal, et de Naftal, Djamel Cherdoud, ainsi que du président de l’Autorité de régulation des hydrocarbures, Rachid Nadil, de cadres de son ministère, et du wali d’Ouled Djellal, Aïssa Aziz Bouras.

R. E.

Article récent

--Pub--spot_img

Articles de la catégorie

- Advertisement -spot_img