16.9 C
Alger
jeudi 23 mai 2024

Stations phares du parcours d’un symbole de la résistance au Tassili N’Ajjer: Avant-première à Alger du documentaire «Ag Abkeda, Soleil de N’Ajjer»

L’avant-première du film documentaire «Ag Abkeda, Soleil de N’Ajjer», réalisé par Chafia Benarab, retraçant le parcours et la vie du moudjahid Ibrahim Ag Abekda, chef de la résistance populaire au Tassili N’Ajjer et moudjahid au sein des rangs de la révolution de Libération nationale, a été projetée lundi soir à Alger, dans le cadre d’une série d’œuvres audiovisuelles qui documentent la Mémoire nationale et le parcours des symboles et héros de l’Algérie. La projection du film s’est déroulée à la salle Ibn Zeydoun à Riad El Feth. D’une durée de 1h10, cette œuvre historique jette la lumière sur la résistance dans la région du Tassili N’Ajjer, au sud-est de l’Algérie, contre la colonisation française au XIXe siècle et au début du XXe siècle, ainsi que sur la période de la révolution de Libération nationale, à travers le parcours du moudjahid Ibrahim Ag Abkeda (1885-1962), riche en lutte et combat, à l’instar des attaques menées contre les centres militaires et les convois d’approvisionnement coloniaux qui tentaient d’envahir le désert algérien vers le Niger et les régions d’Afrique de l’Ouest, mais se sont heurtés à une forte résistance des habitants de la région du Tassili N’Ajjer, outre les batailles menées depuis 1916 comme «Tinehidhane», «Takt» et «Tit». Ce documentaire dont le tournage s’est déroulé dans plusieurs localités des wilayas de Djanet et d’Illizi, étayé par des images d’archives sur fond de musique locale, a mis en évidence les principales étapes de la résistance des Touaregs du Tassili N’Ajjer sous la houlette du moudjahid Ibrahim Ag Abkeda, et ce, jusqu’à la révolution de Libération nationale en 1954. La réalisatrice du film a tenté de faire connaître la communauté conservatrice des Touaregs où a grandi le moudjahid Ibrahim Ag Abkeda, pétri des valeurs nationales et révolutionnaire, sa lutte contre le colonialisme français et les batailles menées aux côtés des hommes braves des tribus du Tassili N’ajjer, et ce, à travers de nombreux témoignages livrés par des historiens comme Lahcen Zaghidi, des notables de la région et des intellectuels locaux. La réalisatrice Chafia Benarab a indiqué que «le documentaire est produit par le ministère des Moudjahidine et des Ayants droit dans le cadre du programme du soixantenaire du recouvrement de l’indépendance», ajoutant que cette œuvre «s’est appuyée sur des témoignages de la mémoire orale de la société des Touaregs, qui correspondent parfaitement aux références que nous avons utilisées comme sources historiques pour mettre en lumière cette personnalité historique hors pair qui a résisté farouchement contre la colonisation française». La projection en avant-première de ce documentaire a été marquée par un hommage rendu aux descendants du moudjahid et résistant Ibrahim Ag Abekda et à de nombreux notables de la région du Tassili N’Ajjer.
Racim C.

Article récent

--Pub--spot_img

Articles de la catégorie

- Advertisement -spot_img