16.9 C
Alger
samedi 1 octobre 2022

Construction navale: Exportation de deux embarcations de pêche,  une première en Algérie…

« C’est la première opération d’exportation de ce type de produit à l’échelle nationale » a indiqué le représentant du ministère de la pêche et des productions halieutiques, Amar Belassel, lors de la présentation, jeudi dernier, de deux embarcations de pêche construites par une société algérienne, au niveau du chantier naval d’Azeffoun au nord -est de Tizi-Ouzou .

Par: Thinhinane Khouchi

Dans quelques jours, deux embarcations réalisées en fibre de verre, de 14 mètres de long, de type « petit métier », fabriquées par la Société Algeria-Koréa marine service (SARL SAKOMAS, de droit privé), seront acheminées  vers la Mauritanie, via le port d’Alger, c’est ce qu’a annoncé  le  représentant du ministère de la pêche et des productions halieutiques, Amar Belassel.  En effet , lors de sa prise de parole au niveau du chantier naval de Sakomas, à l’occasion de la présentation de ces deux bateaux destinés à être exporter, « qu’il s’agit de la première opération d’exportation de ce type de produit à l’échelle nationale ». Cette opération qui rentre dans le cadre de la stratégie du gouvernement portant diversification de l’économie nationale et visant à encourager les entreprises algérienne  à aller vers l’exportation, devait être concrétisée au printemps 2020, mais elle a été retardée à cause de la pandémie du Covid-19, a rappelé Belassel. La présentation des bateaux étant la première étape de la démarche d’exportation, elle sera suivie par leur acheminement, par voie terrestre au port d’Alger afin d’être exporté vers la Mauritanie par voie maritime, en mettant à profit la nouvelle ligne maritime Alger-Nouakchott, a-t-on appris de Sakomas. Le Pdg de Sakomas, Nour El Islam Benaoudia, a indiqué  qu’il s’agit d’une première commande pour la fabrication de deux bateaux de pêche de 14 mètres, passée par un client mauritanien, ajoutant que Sakomas a aussi reçu des commandes de construction de bateaux du Sénégal et de la Côte d’Ivoire.  Selon la fiche technique des deux embarcations, il s’agit de deux bateaux de 14 m d’une vitesse de 16 nœuds, dotés, entre autres, d’un réservoir d’eau douce d’une capacité de 600 litres, d’une timonerie, de 9 calles de poissons d’une capacité totale de 10m3 et d’un réservoir de gasoil de 1000 litres. Il est à rappeler que le ministre de la Pêche et des Productions halieutiques, Hicham Sofiane Salaouatchi avait annoncé en janvier dernier à Tipasa l’affectation d’assiettes foncières au profit d’opérateurs actifs dans le domaine de la construction navale dans 12 wilayas du littoral national. Le ministre avait souligné que la « première évaluation du dossier de promotion de l’industrie navale, en application des instructions du président de la République, s’achemine vers la concrétisation progressive de cet objectif, à travers l’engagement d’affecter des assiettes foncières au profit des entreprises de construction navale au travers les ports et les zones d’activités de 12 wilayas côtières ». L’opération s’inscrit dans le cadre de la «  stratégie du secteur de la pêche et de l’aquaculture visant à accroître les capacités nationales de production en ressource piscicole », a-t-il ajouté. Un fait qui requiert, selon Salaouatchi, « la promotion de l’industrie navale et son développement de manière à lui permettre de construire des navires ayant des caractéristiques techniques permettant la pêche en haute mer et par mauvais temps, et ayant une longueur de plus de 25 mètres au moins », a-t-il expliqué.

T. K.

Article récent

--Pub--spot_img

Articles de la catégorie

- Advertisement -spot_img