19.9 C
Alger
mardi 27 septembre 2022

Noyades, accidents de la circulation Le bilan macabre de la Protection civile

Les dernières quarante-huit heures ont connu de nombreux drames sur les routes, mais également au niveau des plages du pays. De nombreuses personnes ont péri dans des accidents de la route et en mer. Le bilan de la Protection civile donne froid dans le dos. Le plus tragique reste celui des accidents de la route où le nombre de vies humaines fauchées ne cesse de s’alourdir. Quatorze personnes ont trouvé la mort dans des accidents de la route survenus à travers plusieurs wilayas du pays durant les dernières 48h, indique la Protection civile. Les secours de la Protection civile ont effectué 397 interventions, durant la période allant du 25 au 27 août, pour plusieurs accidents de la route survenus à travers plusieurs wilayas, causant le décès de 14 personnes et des blessures à 472 autres, précise la même source. Le bilan le plus lourd a été enregistré dans la wilaya d’Annaba avec 4 personnes décédées et 28 autres blessées, suite à une collision entre un camion, un minibus et un fourgon au lieudit Madjez Ghassoul , sur la RN 21 commune d’Aïn Barda.
Deux autres personnes sont mortes et trois autres ont été blessées suite au dérapage d’un véhicule touristique vendredi soir dans la wilaya de Ain Defla. L’accident s’est produit vers 22h00, sur la voie d’évitement réservée aux poids lourds, à hauteur du lieu-dit Chekalil dans la commune d’El Abadia (ouest de la wilaya), lorsqu’un véhicule touristique a dérapé et a percuté un lampadaire, entraînant l’incendie de la voiture. Deux jeunes âgés de 18 ans sont morts brûlés, alors que trois autres, âgés entre 18 et 19 ans, souffrent de brûlures. La Protection civile a réitéré son appel à la prudence et à éviter l’excès de vitesse pour éviter de tels drames. Il ne se passe pas un jour sans que la Protection civile n’intervienne pour des accidents mortels de la circulation. Le facteur humain est la principale cause des carnages. On meurt aussi par noyade en été. Durant la même période, 7 personnes sont décédées noyées, à travers les wilayas de Boumerdès, Tipaza, Béjaïa, Mostaganem et Relizane, dont deux dans des plages interdites et trois (des enfants âgés de 2, 3 et 9 ans) noyés dans des retenues collinaires, ajoute la même source. Les parents sont appelés à redoubler de prudence surtout aux abords des retenues d’eau naturels, qui enregistrent chaque année un grand nombre des noyades. Il est question également d’intensifier les campagnes de prévention et de sensibilisation aux dangers, lors
d’éventuelles baignades en mer. Par ailleurs, les interventions de la Protection civile ont concerné les feux de forêt enregistrés cet été et qui ont fait beaucoup de dégâts et causé des pertes humaines.
L’intervention du dispositif mis en place par la Protection civile, dans le cadre de la lutte contre les incendies de forêt et récoltes, a permis l’extinction de 49 incendies de couvert végétal à travers 14 wilayas, causant des dégâts estimés à un ha de forêts, 14 ha de broussailles, 1 035 bottes de foin, 504 arbres fruitiers et 43 palmiers.
Louisa A. R.

Article récent

--Pub--spot_img

Articles de la catégorie

- Advertisement -spot_img