17.9 C
Alger
vendredi 18 juin 2021

Valorisation des sites et monuments archéologiques: Les investisseurs privés appelés à s’impliquer

Les investisseurs privés reçoivent tous l’encouragement du ministère de la Culture et des Arts, selon une déclaration de la ministre du secteur à Boumerdès. Mme Malika Bendouda a insisté sur l’importance et l’impérative valorisation économique de l’ensemble des sites et monuments archéologiques du pays aux plans culturel et touristique, afin que la population et son environnement immédiat puissent en tirer profit.

Par Abla Selles

«Il est temps d’ouvrir le champ à l’économie culturelle à travers l’investissement dans les sites et monuments archéologiques, suivant un cahier des charges régulant cet investissement», a indiqué Mme Bendouda dans une déclaration à la presse, en marge d’une visite d’inspection de nombreux projets culturels et sites archéologiques de la wilaya.
Elle a relevé, à ce titre, l’importance d’intégrer le site archéologique «Mers Eddadjadj», mis au jour en 2006 à Zemmouri (Est de Boumerdès) dans ce nouveau cadre à travers, a-t-elle dit, «sa valorisation culturelle et touristique, afin de le rendre rentable (au plan économique) pour son environnement immédiat», a expliqué Mme Bendouda.
Elle a également souligné la possibilité de faire de ce site «un site culturel et touristique d’excellence à travers l’orientation qui lui a été fixée», a affirmé la ministre qui a suivi un exposé sur le plan de la protection de ce site et l’opération de sa clôture.
«Il est possible de concéder ce site, suivant un cahier des charges, à des investisseurs privés, en vue de sa valorisation et sa promotion pour que toute la région et sa population puissent en tirer profit», a observé Mme Bendouda.
La ministre a relevé que l’importance de ce site «très spécial» «réside dans le fait qu’il remonte à l’époque islamique (4e siècle de l’hégire), période qui se caractérise par la rareté des vestiges historiques en Algérie», a-t-elle relevé.
S’agissant de l’état de santé de l’artiste Salah Ougroute, connu sous le nom de Souilah, la ministre de la Culture et des Arts a déclaré qu’«il se trouve aujourd’hui dans un hôpital français réputé, spécialisé en oncologie, où il reçoit les soins nécessaires et il y a de fortes chances pour son rétablissement», a-t-elle ajouté, exprimant ses remerciements au président de la République, Abdelmadjid Tebboune, pour lui avoir assuré tout le soutien nécessaire.
Inspectant la bibliothèque principale de lecture publique Abderrahmane-Hamida, au centre-ville de Boumerdès, entrée en exploitation récemment, Mme Bendouda a observé que «cette structure grandiose contribuera à l’activation de la scène culturelle locale», grâce aux espaces qu’elle compte et qui sont affectés aux clubs et aux associations, outre les salles de conférences et autres.
Après s’être réunie avec des représentants de clubs littéraires, des poètes et des hommes de lettres, la ministre a annoncé que son département compte accorder l’aide nécessaire pour l’organisation de «séjours créatifs au niveau de cet établissement fort adapté pour l’encadrement des créations des jeunes dans ce domaine», a-t-elle estimé.
A. S.

Article récent

--Pub--spot_img

Articles de la catégorie

- Advertisement -spot_img