32.9 C
Alger
vendredi 12 août 2022

Ressources hydriques souterraines dans le Sud: Un important programme est projeté

Un important programme de mobilisation des eaux souterraines est projeté dans la wilaya de Béchar, dans le cadre des efforts pour assurer la sécurité hydrique dans cette région du sud-ouest du pays, a-t-on appris, hier, auprès de la Direction des ressources en eau et de la sécurité hydrique.
«Ce programme porte sur la réalisation de dix nouveaux forages, dont cinq pour la région d’Abadla, deux pour la commune frontalière de Béni-Ounif et trois autres forages pour la commune de Béchar, et ce, dans le but de renforcer la sécurité hydrique dans la wilaya», a précisé à l’APS le directeur du secteur, Allal Kheireddine. «Ces forages, dont les travaux seront lancés prochainement avec un financement sectoriel, vont permettre la mise en place d’une nouvelle offre en eau, destinée essentiellement à l’alimentation en eau potable (AEP) des habitants de ces mêmes collectivités», a-t-il expliqué.
«Cette opération, qui s’inscrit dans le cadre des efforts de mobilisation des ressources en eau souterraines de la wilaya, est une réponse concrète aux préoccupations des habitants de la région en la matière et aussi mettre un terme au stress hydrique que connaissent ces collectivités», a souligné M. Kheireddine.
Dans le même sillage, deux autres grands projets de transfert des eaux albiennes vers les communes de Béchar, Kenadza, Abadla et le chef-lieu de la wilaya de Béni-Abbès, sont aussi retenus par le secteur, avait annoncé le secrétaire général du ministère des Ressources en eau et de la Sécurité hydrique, Taha Derbal, lors de la mise en exploitation, jeudi dernier, du projet de transfert des eaux albiennes de Boussir (30 000
m3/jour) vers la ville de B»char.
«Ces projets de transfert des eaux dont les études ont été finalisées portent sur la réalisation d’une vingtaine d’autres forages également dans la région de Boussir d’une capacité de production de 60 000 m3/jour et de 25 autres forages d’une capacité de production de 150 000 m3/ jour», a-t-on indiqué.
Ces projets, intitulés «Boussir 2 et 3», sont situés dans un champ de captage des eaux albiennes qui s’étend sur une superficie de 2 773,67 km2 au nord de la wilaya. Les eaux de ces deux derniers forages permettront, en plus de la sécurisation définitive de l’AEP au profit de la population de la région, l’irrigation des terres agricoles et l’approvisionnement des activités industrielles, «afin de mettre un terme aux contraintes enregistrées depuis des années en matière de disponibilité des ressources hydriques dans cette partie du pays», a-t-on précisé.
Outre ces projets, «la wilaya de Béchar vient de proposer l’inscription d’une opération de réalisation de nouvelles infrastructures de stockage des eaux d’une capacité de 100 000 m3, où il est prévu à ce titre la concrétisation de plusieurs châteaux d’eau à travers la région pour assurer une distribution régulière», a fait savoir pour sa part le wali de Béchar, Mohamed Saïd Benkamou.
Hani B.

Article récent

--Pub--spot_img

Articles de la catégorie

- Advertisement -spot_img