10.9 C
Alger
mercredi 30 novembre 2022

Le ministre des Finances présente le PLF 2023 devant la commission de l’APN: Les prévisions tablent sur une augmentation des recettes budgétaires de 12 %

Le ministre des Finances, Ibrahim Djamal Kassali, a présenté, hier, devant la Commission des Finances de l’APN, un exposé sur les mesures et les prévisions contenues dans le projet de loi de finances 2023. En effet, Kassali a exposé ses prévisions pour la clôture de l’année en cours, liées au produit intérieur brut, au taux de croissance, à la balance
des paiements, aux réserves de change…

Par Louisa A. R.

Le projet de loi de finances 2023 est intervenu dans des circonstances internationales exceptionnelles et des troubles dans les chaînes d’approvisionnement mondiales, a indiqué le ministre, soulignant que «le gouvernement a mis en place des mesures urgentes depuis le début de l’année pour préserver et améliorer le pouvoir d’achat des familles». Parmi ces mesures, il a rappelé la révision des salaires, des allocations de chômage et l’amélioration et l’encouragement des investissements. Dans ce cadre, il a précisé que ses services tablent sur une augmentation des recettes budgétaires estimée à 12 % par rapport aux prévisions de la dernière loi de finances complémentaire et les dépenses s’élevant à 13 786 milliards DA.
Il a ajouté que le budget de fonctionnement connaîtra une augmentation estimée à 26,9 %, en raison de la révision des salaires et de l’augmentation des dotations affectées à l’allocation chômage, en plus de l’impact d’autres mesures budgétaires. Les dépenses sont réparties sur les dépenses de fonctionnement qui augmenteront à 9 767,6 milliards de dinars, soit une hausse de 26,9 % et les dépenses d’équipement augmenteront à 4 019,3 milliards de dinars, avec une hausse de 2,7 % par rapport à la loi de finances complémentaire (LFC) 2022.
Sur la base des recettes et dépenses prévisionnelles, le déficit budgétaire passera de
4 092,3 milliards de dinars avec (-15,9 du PIB) dans les prévisions de clôture pour 2022 à un déficit moyen de 5 720,0 milliards de dinars sur la période 2023-2025 (-20,6 % du PIB). Selon les données présentées par le ministre des Finances, les recettes des exportations de biens devraient atteindre, en 2023, un montant de 46,3 milliards de dollars américains, contre 44,4 milliards de dollars dans les prévisions de la LFC 2022. Ces recettes devraient enregistrer une légère hausse à 46,4 milliards de dollars en 2024 et à 45,8 milliards de dollars en 2025. Kassali a affirmé, par ailleurs, que la baisse continue des importations de biens renforce l’approche gouvernementale de rationalisation des importations.
Il a également indiqué «qu’il a été consacré à la modification du point indiciaire des salaires et traitements un montant de 597 milliards de dinars», ajoutant que, parallèlement, les recettes de l’assurance chômage ont été augmentées dans le projet de loi de finances 2023 de 376 milliards de dinars.
L. A. R.

Article récent

Le 30 Novembre 2022

--Pub--spot_img

Articles de la catégorie

- Advertisement -spot_img