13.9 C
Alger
mercredi 7 décembre 2022

Jeux Olympiques-2024: Le sujet du budget des Jeux au menu d’une réunion à Paris

Le président français, Emmanuel Macron, a réuni, lundi à Paris, les principaux acteurs dans l’organisation des Jeux olympiques, qui se dérouleront du 26 juillet au 11 août 2024, afin d’établir les éventuels points de fragilité de l’événement, dont la tension budgétaire liée à l’inflation et les questions de sécurité.

Par Racim S.

Le sujet du budget des Jeux olympiques de Paris a cristallisé nombre d’inquiétudes ces derniers mois, notamment en raison de l’inflation née principalement du conflit en Ukraine. Emmanuel Macron a souligné sur ce point qu’«il y a des solutions pour y répondre et qu’il n’y a pas de dérives de nos coûts», dans un entretien accordé au journal sportif «L’Equipe» paru hier. «Dans ce contexte-là, j’ai réaffirmé un principe simple : il n’y aura pas d’impôt JO. Les Jeux doivent financer les Jeux», a-t-il insisté. L’Etat a «engagé un dialogue» avec le Comité international olympique (CIO) pour réfléchir à des pistes d’économie, avait indiqué plus tôt l’Elysée. Le président du CIO, Thomas Bach, présent à Paris, a d’ailleurs rencontré Emmanuel Macron lundi, et ce sujet a été abordé. Le budget de la Solideo, la société chargée de livrer les ouvrages olympiques, devrait être «globalement tenu», a indiqué l’Elysée malgré un budget passant de 4 milliards d’euros à 4,3 milliards projetés en 2024 en raison de l’inflation. «L’idée émise par certains d’un impôt JO est totalement infondée et farfelue», avait rappelé l’Elysée. Après le chaos sécuritaire de la finale de la Ligue des champions au Stade de France le 28 mai, des doutes sont apparus sur la capacité de la France à assurer la sécurité des Jeux et la Cour des comptes en France a récemment rendu un pré-rapport alarmiste à ce sujet. Autour de la table lundi, étaient assis le sportif français Tony Estanguet, président du Comité d’organisation des JO (Cojo), la Première ministre Elisabeth Borne, les ministres Bruno Le Maire (Economie), Gérald Darmanin (Intérieur) et Amélie Oudéa-Castéra (Sports), ainsi qu’une poignée d’autres ministres français et acteurs de l’organisation.
R. S.

Article récent

--Pub--spot_img

Articles de la catégorie

- Advertisement -spot_img