11.9 C
Alger
vendredi 2 décembre 2022

Festival international de musique symphonique d’Alger: Des prestations très applaudies en clôture

Après une semaine de prestations musicales de qualité, la douzième édition du Festival international de la musique symphonique était clôturée, jeudi, en beauté à l’Opéra d’Alger.

Par Abla Selles

En effet, les mélomanes et amateurs de la musique classique universelle ont renoué cette semaine avec des spectacles de haute facture animé par une quinzaine d’orchestres représentants différents pays, venus célébrer la musique universelle à Alger.

A la faveur du retour sur la scène culturelle algérienne du Festival international de musique symphonique d’Alger dans sa 12e édition, le public a répondu présent et en grand nombre à chacune des six soirées de cette manifestation dédiée aux oeuvres des plus grands compositeurs du monde.

La soirée de clôture était animée cette année par Mzansi National Philharmonic Orchestra de l’Afrique du sud. C’est sous la baguette de Mtheu Kieswetter qu’un orchestre d’une quarantaine de musicien à joué des morceaux de musique classique de différents compositeurs universels avant de céder la scène à l’orchestre russe. Composé de jeunes musiciens des plus prestigieuses école de musique, la prestation de cet orchestre a été chaleureusement applaudit par le public.

En marge de cet évènement, une soixantaine d’étudiants des Instituts régionaux de formation musicale de Bouira, Laghouat, Djelfa, Batna Oran, ainsi que ceux de l’Institut national supérieur de musique (INSM), bénéficiant d’une prise en charge totale durant les journées du festival, ont pu assister, dans les locaux de l’INSM à des ateliers de formation dans des classes pour Chant, Chef d’Orchestre, Violon, Piano, premier Hautbois, Violoncelle et Accordéon.

Assidus à ces Master Class « qu’ils attendaient », une cinquantaine d’étudiants étaient encadrés par des chefs d’orchestres et musiciens algériens et étrangers, issus des ensembles musicaux au programme du festival.

« Les jeunes étudiants, représentant l’avenir de notre cher pays, ont une place prépondérante dans le programme de cette 12e édition qui coïncide avec les célébrations du soixantième anniversaire du recouvrement de la souveraineté nationale », a déclaré le commissaire du festival, Abdelkader Bouazzara.

Par ailleurs, trois conférences traitant de la relation proche entre le discours musical occidental et oriental, ont été animées par Samir Ferdjani (Tunisie), Abdellah Chamou (Soudan) et Abdelkader Tirsane (Algérie).

 

Il est à noter que des ensembles venant d’Italie, de Tunisie, du Japon, de France, d’Autriche, d’Egypte, de République Tchèque, de Syrie, d’Afrique du Sud, de Russie, du Soudan, et du Danemark avec sa première participation à l’événement, se sont succédé sur la scène de l’Opéra d’Alger.

C’est l’Algérie, pays organisateur avec l’Orchestre symphonique de l’Opéra d’Alger, et à l’Allemagne, invité d’honneur de cette édition avec l’orchestre « L’Arte del mondo », qui ont assuré la soirée inaugurale avec plus de 70 musiciens en plus de chanteurs lyriques sous la direction conjointe des maestros Ehrhardt Werner Karl Christoph (Allemagne) et Lotfi Saidi (Algérie).

Cette édition aura également été marquée par la première participation du Danemark représenté par un duo composé de Kristoffer Nyholm Hyldig, un des plus grands pianistes de son pays, et le violoncelliste Toke Moldup.

Représentant l’Italie, l’orchestre « Filarmonica Arturo Toscanini » s’est également produit à l’Opéra d’Alger dans le cadre du programme culturel établi par l’ambassade d’Italie en Algérie à l’occasion de la « Semaine de la langue italienne dans le monde ».

Concrétisant une dynamique d’échange et de formation qui lie la République Tchèque à l’Institut supérieur algérien de musique, les organisateurs ont également choisi de présenter sur scène trois étudiants de l’Académie tchèque des arts de la scène.

A.S

 

Article récent

--Pub--spot_img

Articles de la catégorie

- Advertisement -spot_img