19.9 C
Alger
mardi 27 septembre 2022

Boumerdès: Les espaces boisés du front de mer, point de convergence des estivants

Les espaces boisés parsemant le littoral de Boumerdès, de Dellys à l’est jusqu’à Boudouaou El Bahri à l’ouest, en passant par le chef-lieu de wilaya, sont devenus le point de convergence des visiteurs et estivants affluant de l’intérieur et de l’extérieur de la région.
Chaque été une activité particulière, plus ou moins importante, anime ces espaces, en dépit des carences enregistrées, en matière d’hygiène notamment.
Les familles affluant en grand nombre vers ces sites, principalement les week-ends, y trouvent toutes les conditions nécessaires ainsi que des espaces de jeux pour enfants, de quoi se détendre et respirer la brise marine, loin du brouhaha des plages envahies par les estivants. De nombreuses mamans ont confié leur «préférence» pour ces espaces, du fait qu’ils leur permettent de «deviser en toute tranquillité avec d’autres familles, à l’ombre des arbres et loin du bruit et de la chaleur», ont-elles observé. D’autres familles ont affirmé qu’elles préfèrent ce type de tourisme car «il est peu coûteux et économique». La forêt du Sahel de Zemmouri El Bahri fait partie des destinations les plus prisées par les visiteurs de la wilaya. Elle constitue le lieu préféré de nombreuses familles, jeunes et randonneurs de différentes wilayas du pays.
En effet, un grand nombre de familles en quête de détente convergent quotidiennement vers cet espace boisé aux arbres luxuriants (pins maritimes), agrémenté d’une riche végétation et surplombant une plage de sable fin. D’autres espaces similaires de la côte de Boumerdès sont également fréquentés par les familles, dont notamment la forêt de Corso, privilégiée pour sa proximité de la plage et son accès facile.
La forêt de Bouarbi à Dellys, à l’est, est également considérée parmi l’un des plus importants espaces verts surplombant la mer et le vieux port de l’ancienne Casbah. Elle attire un grand nombre de familles pendant la saison estivale.
Une même dynamique est constatée au chef-lieu de Boumerdès depuis le début de la saison estivale. Les espaces verts surplombant le front de mer, dont les jardins «Fête de la Victoire» et «L’Indépendance» attirent, en soirée, un grand nombre de familles en quête de repos, de détente et de fraîcheur. De nombreuses familles ont exprimé leur «satisfaction» à
l’égard de ces espaces de verdure disséminés le long du littoral de la région, tout en recommandant leur entretien et préservation, et surtout de les garder propres en s’abstenant d’y jeter des déchets.
Venue avec sa famille pour la première fois à la forêt de Zemmouri de Boumerdès, Mme Moumene de Ouargla a loué l’importance de ces espaces naturels, appelant à «profiter de la saison estivale pour y passer d’agréables moments, loin du bruit et du brouhaha de la ville».
Exprimant leur joie d’être venues à Boumerdès, de nombreuses autres mamans ont relevé la nécessité de préserver ces sites, appelant à l’implication de tout un chacun, à cet effet.
Si la sécurité et la tranquillité sont assurées par la présence visible de la Gendarmerie nationale qui lutte contre le phénomène du squat des plages et des parkings anarchiques, grâce à des patrouilles pédestres et mobiles (de journée comme de nuit), le manque d’hygiène demeure le point noir de ces espaces, comme décrié par les vacanciers sur place. De nombreux estivants ont, en effet, déploré l’absence quasi totale d’hygiène et le peu d’intérêt accordé à la salubrité des lieux par certains visiteurs, appelant à la nécessité de remédier à cette situation pour promouvoir ce type de tourisme. Sur ces lieux de détente, il est constaté la prolifération des déchets, en dépit de l’aménagement de sites pour déposer les détritus. Des familles n’hésitent pas à y abandonner différentes déchets après leur départ en fin de journée, tandis que d’autres y cuisinent leur nourriture, inconscientes du risque d’incendies et indifférentes aux appels et campagnes de sensibilisation initiées par les autorités concernées. Selon le directeur de l’entreprise «Madi Net» en charge de l’hygiène à Boumerdès, Ahmed Ammi Ali, l’établissement a mobilisé une centaine d’agents pour assurer la propreté de ces sites, dans le cadre de son plan général d’hygiène pour cette saison estivale. «L’entreprise assure quotidiennement l’enlèvement de quantités considérables de déchets, pour remédier au manque d’hygiène au niveau de ces sites», a-t-il affirmé. A cela s’ajoute la programmation de campagnes de nettoyage, chaque week-end, en coordination avec les communes concernées, les associations de la société civile et les estivants, a-t-il souligné.
Lamia H.

Article récent

--Pub--spot_img

Articles de la catégorie

- Advertisement -spot_img