11.9 C
Alger
lundi 6 février 2023

Belabed annonce l’achèvement de l’opération: Intégration de 62 000 enseignants contractuels

En application des directives du président de la République, Abdelmadjid Tebboune, le ministre de l’éducation nationale, Abdelhakim Belabed a annoncé l’achèvement de l’opération d’intégration de 62 000 enseignants contractuels dans des postes stables.

Comme prévu, l’opération d’intégration des enseignants contractuels dans des postes stables a été achevée. En effet, dans une déclaration à la presse en marge de la clôture des travaux d’une rencontre sur la préparation de l’examen d’évaluation de la fin du cycle primaire, Belabed a annoncé « l’achèvement, mercredi, de l’opération d’intégration de 62 000 enseignants contractuels, majoritairement au cycle primaire, et ce en application des directives du président de la République lors du dernier Conseil des ministre ». Belaabed a salué, à l’occasion, les efforts consentis par les cadres de son secteur au double plan local et national, ainsi que les différents départements ministériels ayant accompagné la démarche, notamment « le ministère des Finances et la Direction de la Fonction publique sous la supervision directe du Premier ministre, Aïmene Benabderrahmane ». Il est à noter que Belabed avait indiqué que « ces enseignants (contractuels), se trouvant dans une situation précaire, comptent une longue expérience allant de deux à 10 ans dans l’enseignement, ce qui est une valeur ajoutée pour nos enfants. Les intéressés font l’objet d’une opération de formation similaire à leurs homologues enseignants ». Par ailleurs, le ministre a indiqué que les diplômés des Ecoles supérieures des enseignants ont «la priorité absolue » au recrutement dans le secteur de l’Education. « Leurs places sont garanties et n’ont aucune relation avec l’opération d’intégration des enseignants contractuels », a-t-il précisé.

  Préparation de l’examen d’évaluation de fin du cycle primaire : Clôture des travaux

Le ministre de l’Education nationale, Abdelhakim Belaabed a présidé, hier à Alger, la clôture des travaux de la rencontre sur la préparation de l’examen d’évaluation des acquis de fin du cycle primaire, affirmant que cette démarche offrirait davantage de chances aux élèves pour aller au bout du cursus scolaire. « Nous sommes parvenus aux dernières étapes dans l’élaboration de l’évaluation des acquis de fin de cycle primaire qui se substituera, cette année, à l’examen de fin de cycle primaire », a précisé le ministre dans une déclaration à la presse, relevant « l’inutilité pédagogique » de l’ancien examen. Et d’ajouter « l’examen d’évaluation des acquis, à mettre en vigueur à la fin de l’année en cours, aura un caractère local et sera organisé au niveau des circonscriptions d’inspection », expliquant que ce type d’évaluation est à même « d’offrir plus de chances aux élèves d’aller au bout du cursus scolaire, et de réduire le taux de redoublement en 1ère année moyenne ». Les inspecteurs, membres du noyau national de l’élaboration de l’ex amen d’évaluation des acquis de fin de cycle primaire, se sont attelés, lors de cette rencontre, à la révision et la définition des modèles des épreuves réalisées, ainsi qu’à l’élaboration d’un guide méthodologique à adopter en prévision des examens prévus durant la période allant du 2 au 18 mai 2023.

Thinhinane Khouchi

Article récent

--Pub--spot_img

Articles de la catégorie

- Advertisement -spot_img