26.9 C
Alger
lundi 8 août 2022

Algérie/ Royaume-Uni: Des officiels britanniques réaffirment la volonté de renforcer la coopération bilatérale

Des représentants du gouvernement britannique ont réaffirmé, à l’occasion de la célébration du 60e anniversaire de l’indépendance de l’Algérie, la volonté du Royaume-Uni de porter la coopération avec l’Algérie «au plus haut niveau» et renouveler l’engagement d’approfondir davantage les liens bilatéraux.

Par Salem K.
L’ambassade d’Algérie à Londres a organisé, jeudi, une réception en cette occasion, avec la présence du ministre d’Etat aux Affaires étrangères, Lord Ahmad Tariq of Wimbledon, du représentant personnel du Premier ministre Lord Richard Risby, du Marshall de la reine Elizabeth II, du secrétaire général de l’Organisation maritime internationale, Kitak Lim, de députés des différents partis et de représentants du corps diplomatique. Lord Ahmad Tariq of Wimbledon, qui revient d’une visite à Alger, a, d’abord, transmis les félicitations de la ministre des Affaires étrangères, Elizabeth Truss, avant de plaider en faveur d’un élargissement des domaines de coopération, citant le commerce, l’éducation, le changement climatique et le tourisme parmi les priorités. Pour le ministre d’Etat, ce 60e anniversaire de l’indépendance, mais aussi de l’établissement des relations diplomatiques entre les deux pays, «est une occasion heureuse pour renouveler l’engagement de consolider et d’approfondir davantage les liens bilatéraux». Lord Ahmad est revenu sur son séjour à Alger et ses discussions «fructueuses» avec, notamment, le ministre des Affaires étrangères et de la Communauté nationale à l’étranger, Ramtane Lamamra, se disant, par ailleurs, «privilégié» d’avoir accompli une prière à «Djamaâ El Djazaïr». «Un joyau architectural qui combine l’histoire, la diversité et la modernité», a-t-il témoigné. De son côté, le représentant du Premier ministre pour le partenariat économique avec l’Algérie, Lord Richard Risby, s’est dit satisfait de l’évolution constante des relations avec l’Algérie, affirmant que «d’un point de vue commercial, il est très réjouissant de constater une poussée remarquable dans les échanges qui ont enregistré une hausse de 84,5 % par rapport à l’année précédente» et de voir «la bonne tenue des compagnies britanniques engagées en Algérie, comme le Groupe Astrazeneca, en termes de création d’emplois et d’investissement». Pour le représentant du Premier ministre, il est important, «dans ces temps incertains, de compter sur des pays comme l’Algérie qui a fourni, sans aucun problème et pendant 50 ans, du GNL au Royaume-Uni», soulignant que le gouvernement britannique «applaudissait les efforts de l’Algérie pour alléger la crise énergétique mondiale» et «les réformes du président de la République, Abdelmadjid Tebboune, pour promouvoir l’attractivité de l’Algérie». «Le Royaume-Uni est prêt à devenir un enthousiaste partenaire économique de l’Algérie», a dit Lord Risby, rappelant la signature récente d’un partenariat dans le domaine des technologies de l’éducation et en se réjouissant de «l’engouement des Algériens pour la langue anglaise». Pour sa part, l’ambassadeur d’Algérie, Lounès Magramane, a souligné que cet anniversaire, vu de Londres, revêt une double signification. «D’un côté, il symbolise le recouvrement de notre souveraineté nationale et, de l’autre, marque les 60 ans de relations diplomatiques avec le Royaume-Uni», exprimant sa satisfaction quant à «l’excellence des relations entre les deux pays» et a «réaffirmé la détermination à aller de l’avant avec le Royaume-Uni dans l’approfondissement des relations bilatérales». L’ambassadeur a assuré que les deux pays «travaillent en étroite collaboration pour promouvoir les valeurs communes de paix, de démocratie, de justice et de sécurité et pour consacrer la culture du dialogue et de coopération entre les deux peuples».
S. K.

Article récent

--Pub--spot_img

Articles de la catégorie

- Advertisement -spot_img