15.9 C
Alger
vendredi 30 septembre 2022

Alerte aux intoxications alimentaires: Les fast-foods et vendeurs ambulants sur les plages pointés du doigt

L’estivant doit réfléchir à deux fois avant de consommer un sandwich, une pizza, des mhajeb… dans un fast-food ou même chez les vendeurs ambulants sur les plages pour éviter les intoxications alimentaires en cette période de grande chaleur.

Par Thinhinane Khouchi
L’été est une période propice aux intoxications alimentaires car la majorité des fast-foods, des restaurants et des vendeurs ambulants sur les plages, dont l’âge ne dépasse pas parfois les 15 ans, ne respectent ni les règles d’hygiène ni la chaîne du froid. Concernant les fast-foods, ils font preuve d’un manque d’hygiène flagrant. Idem pour certains restaurateurs qui mettent la santé des consommateurs à rude épreuve. Selon Mohamed Aissaoui, président de l’organisation algérienne de défense du consommateur (Himayatec), «ce fléau est devenu un problème de santé publique». Il dira à un média national que «la santé et la sécurité du consommateur algérien sont en danger, et ce, par rapport à plusieurs problèmes. Le premier est le non-respect de la chaîne du froid qui fait que le produit arrive périmé au consommateur. Il constitue un danger pour sa sécurité et sa santé». En outre, les vendeurs ambulants qui envahissent les plages du littoral algérien proposent des mhajebs, des beignets et même des pizzas aux baigneurs. Ces aliments sont composés de tomate qui est un produit sensible et peut engendrer des intoxications. Selon Mohamed Aissaoui, son association a été destinataire de plusieurs plaintes émanant de personnes victimes d’intoxications alimentaires. Les mis en cause sont les fast-foods et les vendeurs ambulants qui ne respectent aucune consigne d’hygiène et de conservation des produits sensibles. «Ces fast-foods doivent faire l’objet d’un contrôle régulier afin de vérifier si les consignes sont respectées et qu’ils ne mettent pas en danger la santé du consommateur. Il faut les cibler en priorité», a recommandé l’acteur associatif. Par ailleurs, le ministère de la Santé avait indiqué dans un communiqué les mesures préventives qui doivent être prises pour éviter les intoxications alimentaires, individuelles ou collectives, suite à la consommation d’un même aliment ou d’une eau contaminée durant la saison estivale, une «période à risque de toxi-infections alimentaires». «Les symptômes les plus fréquents d’une toxi-infection alimentaire, pouvant se manifester durant une période pouvant aller de quelques heures à quelques jours, sont des nausées, des douleurs abdominales et parfois l’apparition de diarrhée et de fièvre», a précisé la même source. Le ministère de la Santé a recommandé, à cet égard, de respecter les règles élémentaires d’hygiène en veillant à la propreté des mains et de la vaisselle, à laver les légumes et fruits avant leur utilisation et à vérifier la date de péremption des produits. Il a également recommandé de s’assurer que le réfrigérateur est à 4-8 °C, de laver les planches de coupe et tous les ustensiles de cuisine ayant servi pour les viandes crues, de décongeler les viandes au réfrigérateur ou au micro-ondes et de ne jamais décongeler à température ambiante, ne jamais cuire les viandes à mi-cuisson et les recuire plus tard. Le ministère de la Santé a préconisé, en outre, de ne pas consommer les boîtes de conserves déformées/bombées et celles dégageant une odeur suspecte à l’ouverture, et d’utiliser des ustensiles différents, tels que les couteaux, les planches à découper et les marmites, pour les aliments crus. Séparer les aliments cuits des aliments crus dans le réfrigérateur afin d’éviter les contaminations croisées, conditionner les aliments dans des récipients fermés pour éviter tout contact entre les aliments crus et les aliments prêts à être consommés, et ne pas laisser des aliments cuits plus de deux heures à température ambiante, figurent aussi parmi les recommandations du ministère de la Santé.

T. K.

Article récent

--Pub--spot_img

Articles de la catégorie

- Advertisement -spot_img