11.9 C
Alger
lundi 6 février 2023

Afin d’éviter toute perturbation dans son secteur: Le ministre de la Santé multiplie les réunions avec les partenaires sociaux

Afin d’assurer une année sereine, sans perturbations et en vue d’améliorer la situation du secteur et celle des praticiens de la santé, le ministre de la Santé, Abdelhak Saihi, multiplie depuis quelques jours les réunions avec les partenaires sociaux, les directeurs de santé des wilayas et des établissements sanitaires.

Par Thinhinane Khouchi
L’année 2022 arrive à sa fin et le secteur de la Santé n’a connu aucune grève. Voulant garder le calme dans son département, le ministre de la Santé a entamé une série de rencontres avec ses partenaires sociaux. En effet, après une réunion avec les directeurs de santé des wilayas et des établissements sanitaires, en présence de cadres de l’administration centrale, Abdelhak Saihi a reçu les membres du Syndicat national des praticiens de la santé publique, dans le cadre du dialogue et de la concertation avec les partenaires sociaux en vue d’améliorer la situation du secteur, a indiqué, hier, un communiqué du ministère. La rencontre, qui a regroupé mardi soir les membres du bureau du SNPSSP, sous la présidence du Dr Mohamed Yousfi et en présence des cadres de l’administration centrale, a été consacrée à l’examen de «plusieurs questions qui concernent les professionnels du secteur». Affirmant que le but de cette rencontre est d’«ouvrir le champ au débat, au dialogue et à la concertation, et à rechercher des solutions définitives à un ensemble de problèmes en suspens tout en tenant compte de toutes les propositions», le ministre a assuré que «la concrétisation de cet objectif est la volonté même de l’administration centrale», d’autant plus que les syndicats sont «des partenaires permanents». Le ministre a mis l’accent sur «l’importance d’ouvrir un espace de dialogue périodique, en vue de trouver les mécanismes à même de développer le secteur de la Santé, en assurant les conditions indispensables pour les professionnels du secteur à travers la mise en œuvre des stratégies tracées par la tutelle, lesquelles consistent en un plan d’action au profit du malade». Saihi a, en outre, mis en relief «les points communs entre la tutelle et le SNPSSP, à savoir servir le malade», saluant «toutes les propositions et contributions apportées par les praticiens». Pour leur part, les membres du syndicat ont présenté «un nombre de dossiers, à leur tête, la prime d’intéressement et l’adoption de nouvelles mesures incitatives au profit des médecins praticiens et de leur statut particulier». Dr Yousfi a salué, à son tour, «les efforts consentis par le premier responsable du secteur, notamment à travers la réouverture des portes du dialogue», assurant de «la disposition du syndicat à contribuer à tous les efforts susceptibles de développer le secteur dans un climat approprié, fondé sur le dialogue, la concertation et la confiance». Répondant aux préoccupations soulevées, le ministre de la Santé a réitéré «son appui absolu aux revendications des membres du syndicat et à celles de tous les professionnels du secteur de la Santé». Par ailleurs, il est à noter que lors d’une rencontre d’orientation avec les directeurs de santé des wilayas et des établissements sanitaires, en présence de cadres de l’administration centrale, tenue par visioconférence, le ministre de la Santé avait rappelé «la nécessité d’accélérer l’opération de numérisation du secteur» en vue d’opérer le changement escompté sur le terrain en multipliant les campagnes d’information et de sensibilisation, tout en veillant à l’exploitation des moyens mobilisés par l’Etat. Il a également insisté sur la «création d’un espace de dialogue, de concertation et de coordination, et veiller à activer les canaux de communication avec l’ensemble des intervenants du secteur, notamment les membres des conseils scientifiques et médicaux en vue d’enrichir les plans d’action et d’adopter les propositions formulées». Saihi a souligné, par la même occasion, que les services aux patients et l’amélioration des conditions de travail des personnels du secteur constituaient un objectif principal au titre de la nouvelle vision de relance du secteur de la Santé. Le ministre a mis en avant, à cet égard, la «disposition du secteur à accompagner les établissements publics de santé dans la mise en œuvre de toute démarche dans ce cadre». Il a appelé, par ailleurs, à la «tenue d’une rencontre nationale pour examiner les résultats réalisés et relancer la télémédecine pour soutenir les pôles médicaux». Saihi a suivi des exposés présentés par des responsables du secteur sur l’hygiène hospitalière dans l’ensemble des structures sanitaires, outre l’organisation de campagnes de sensibilisation en milieu sanitaire, et l’organisation de sessions de formation sur cette thématique. Il a suivi, en outre, un exposé sur le «plan de numérisation du secteur, notamment le tri automatique des cas urgents suite à la consultation assurée par le médecin d’accueil au niveau des urgences», et l’organisation d’une journée nationale sur la maintenance des équipements médicaux prévue le 13 décembre courant, d’après la directrice générale de la pharmacie et des équipements sanitaires, Wahiba Hadjoudj.
T. K.

Article récent

--Pub--spot_img

Articles de la catégorie

- Advertisement -spot_img