23.9 C
Alger
dimanche 25 septembre 2022

59 décès et 1 742 blessés dans des accidents de la route: Première quinzaine de ramadhan meurtrière

Une véritable hécatombe en ce début de ramadhan. Au cours des deux premières semaines du mois sacré, les services de la Protection civile ont enregistré plusieurs accidents de la circulation qui ont fait 59 victimes et 1 742 blessés. Ces accidents de la circulation se sont produits pour la plupart à l’approche de l’iftar.
La route continue d’endeuiller des familles, causant un nombre élevé de blessés et des dégâts matériels importants pour le parc automobile. Les deux facteurs à incriminer dans cette hécatombe sont le manque de sommeil et l’excès de vitesse. Un pic à été relevé durant ce mois de ramadhan où les conducteurs semblent se précipiter à l’approche du f’tour. Résultat des courses : des accidents souvent mortels. En 48 heures, ces accidents de la circulation ont causé la mort de cinq personnes et des blessures à 220 autres, ajoute les services de la Protection civile.
Le ramadhan n’est qu’à son début et malgré les multiples dispositifs de sécurité mis en place par les différents corps de sécurité pour prévenir les accidents, les Algériens, une fois au volant, font fi du code de la route et défient la loi en mettant en péril la vie des autres.
La conduite est dangereuse pendant le ramadhan, particulièrement durant les minutes précédant l’heure de la rupture du jeûne, où l’effet de la fatigue, la somnolence et la baisse de vigilance aggravent le risque d’accident de la circulation.
Les horaires décalés et le jeûne pendant le mois de ramadan peuvent avoir un impact sur la faculté à conduire un véhicule. Hypoglycémie, déshydratation, vertiges et somnolence font partie des risques liés au jeûne. Pour conduire en toute sécurité durant le mois sacré, les services de sécurité conseillent aux automobilistes de respecter le code de la route, d’éviter l’excès de vitesse, respecter la distance de sécurité et faire des pauses en cas de fatigue, de somnolence ou de long trajet, afin de préserver leur vie et celle des autres. D’autre part, les efforts des services de sécurité se poursuivent pour établir les règles d’une bonne conduite. Plusieurs actions de sensibilisation ont été menées par les différents services de sécurité sous le slogan «Un ramadhan sécurisé sur les routes». Lors de ces campagnes, les usagers de la route ont été appelés notamment à éviter l’excès de vitesse, la conduite en cas de fatigue ou de manque de sommeil et les manœuvres dangereuses sur les routes pour assurer leur sécurité et éviter tout risque. Les interventions de la Protection civile ne concernent pas uniquement les accidents de la route. Le monoxyde carbone est un autre phénomène qui fauche des vies humaines à chaque hiver. Depuis le début du ramadhan, la Protection civile a prodigué des soins de première urgence à 21 personnes incommodées par le monoxyde de carbone émanant d’appareils de chauffage et chauffe-bain à l’intérieur de leurs domiciles dans plusieurs wilayas. Durant la même période, l’intervention de la Protection civile de la wilaya de Relizane a permis de sauver une personne blessée suite à l’effondrement partiel d’une chambre dans une habitation située dans la daïra de Zemmoura.
Louisa A. R.

Article récent

Le 25 Septembre 2022

--Pub--spot_img

Articles de la catégorie

- Advertisement -spot_img