19.9 C
Alger
samedi 25 juin 2022

Zone euro: La croissance des crédits aux entreprises accélère

La croissance des crédits accordés par les banques de la zone euro aux entreprises a accéléré en octobre, tirée par les prêts de moins d’un an, a indiqué la Banque centrale européenne (BCE).
Les prêts aux entreprises industrielles et commerciales, ajustés de certaines opérations strictement financières, ont progressé sur un an de 2,5 % en octobre, après 2,1 % en septembre, mais encore bien en-dessous des hausses supérieures à 5 % en début d’année.
En valeur ajustée, 24 milliards d’euros de crédits d’une durée inférieure à un an ont été distribués en octobre aux entreprises, un pic seulement dépassé en mars 2020, au début de la pandémie, et au printemps 2008, avant la grande crise financière.
La valeur est négative pour les durées de plus d’un an, signe que les sorties dépassent les rentrées de prêts. Les crédits accordés aux ménages se maintiennent à un niveau élevé, grimpant de 4,1 % en octobre, comme septembre, toujours tirés par les emprunts pour l’achat de logements. Globalement, la croissance des prêts au secteur privé a atteint 3,4 % en octobre, contre 3,2 % en septembre et 3,0 % en août, sur fond de taux d’intérêt campant à leur plus bas. La croissance de la masse monétaire M3 est de nouveau repartie à la hausse, à 7,7 %, après des mois de baisses pendant que les aides publiques déclenchées face à la première vague de la pandémie de Covid-19 se normalisaient.
L’agrégat M3 est utilisé par la BCE comme indicateur avancé de l’inflation, en comprenant les espèces en circulation, les crédits à plus de 2 ans et les dépôts des ménages et des entreprises. L’inflation du moment en zone euro, supérieure à 4 % sur un an et ainsi au plus haut depuis l’introduction de la monnaie unique en 1999, est largement due selon la BCE à des circonstances exceptionnelles créées par la pandémie et appelées à s’estomper courant 2022. Lors de sa prochaine réunion à la mi-décembre, l’institut devrait annoncer la fin, d’ici à mars 2022, des achats nets de dette opérés dans le cadre d’un plan d’urgence lancé en mars 2020 contre la pandémie. Mais face aux incertitudes du moment, les membres du Conseil des gouverneurs voudront garder au-delà de décembre toutes les options pour soutenir l’économie, selon le compte rendu de leur réunion d’octobre.

Farid L.

Article récent

--Pub--spot_img

Articles de la catégorie

- Advertisement -spot_img