18.9 C
Alger
mercredi 28 septembre 2022

Zimbabwe: Arrestation de plus de 10 000 personnes pour violation du confinement

Plus de 10 000 personnes ont été arrêtées au Zimbabwe, depuis mardi dernier, pour avoir violé les nouvelles restrictions mises en place pour freiner la troisième vague du Covid-19, a indiqué, hier, la police zimbabwéenne.

Par Mourad M.

«Après l’annonce par le Président Emerson Mnangagwa, mardi, d’un confinement de niveau quatre, qui comprend un couvre-feu du crépuscule à l’aube, la police a renforcé ses interventions dans le pays pour veiller au respect des nouvelles restrictions», a déclaré le porte-parole de la police, Paul Nyathi.
Il a ajouté que les derniers chiffres montrent que depuis le durcissement du confinement, la police zimbabwéenne procède à l’arrestation d’environ 3 000 personnes par jour.
Des dizaines de personnes ont été arrêtées vendredi soir dans le centre de la capitale Harare pour s’être rassemblées dans des restaurants ou des cafés, a-t-il poursuivi.
Il a ainsi mis en garde que de plus en plus de personnes ne respectent pas les règles sur les masques faciaux et la distanciation sociale, ce qui a créé plusieurs foyers de contaminations, notamment dans les églises et les universités.
Le Zimbabwe se trouve au milieu d’une troisième vague d’infections au Covid-19 avec plus de 1 000 cas par jour. Le pays a enregistré depuis le début de la pandémie plus de
54 000 cas positifs et 1 878 décès. D’autre part, le Zimbabwe a vacciné 1,3 million de personnes, soit 3,8 % de la population totale, estimée à 15 millions d’habitants.
 M. M.

Article récent

Le 28 Septembre 2022

--Pub--spot_img

Articles de la catégorie

- Advertisement -spot_img