32.9 C
Alger
dimanche 14 août 2022

Zeghdar : Élaborer une feuille de route pour relancer la croissance industrielle

La substitution des importations par des produits locaux et le développement d’exportation des produits industriels, sont les objectifs fixés par le département de Ahmed Zeghdar pour booster l’activité industrielle. Pour atteindre cet objectif, un projet de plan d’action ambitieux, opérationnel et réaliste sera présenté lors de la Conférence nationale sur la relance industrielle qui s’est ouverte hier, pour enrichissement et débat, en vue de son adoption en tant que feuille de route pour tous les acteurs économiques et administratifs afin de relancer la croissance de l’industrie en Algérie. Ainsi, le ministre de l’Industrie, Ahmed Zeghdar, a évoqué la stratégie mise en place par son secteur pour la relance de l’activité industrielle. Cette stratégie, précise le ministre, ambitionne la réalisation de deux principaux objectifs, à savoir la substitution progressive des importations par des produits locaux ainsi que le développement chez les filières industrielles de la logique d’exportation des produits industriels. La méthode adoptée vise également la mobilisation de tous les moyens disponibles, susceptibles de booster le processus d’industrialisation du pays sur des bases solides, tout en veillant à tirer les enseignements des expériences du passé et à prendre en ligne de compte les exigences d’amélioration de l’environnement économique et la libération des initiatives, a ajouté le ministre. Le plan d’action du secteur prévoit aussi une révision totale du mode de gouvernance des entreprises publiques de manière à leur permettre de renouer avec la croissance, d’avoir des représentants sur le marché local et d’accéder aux marchés mondiaux. Pour ce qui est des entreprises privées, Zeghdar affirme que son département leur accordera le même intérêt, en vue de hisser leurs capacités de production et de compétitivité compte tenu de l’importance des investissements et des démarches de modernisation initiées. Le département de l’Industrie compte dans cette optique, poursuit le ministre, œuvrer pour l’aplanissement des difficultés bureaucratiques ainsi que les lacunes enregistrées en termes de logistique, de législations, de prise de mesures ou de standards à l’échelle nationale.
Zeghdar rappelle que le Plan d’action du gouvernement, issu du programme du président de la République, misait sur une forte contribution de l’industrie dans la relance économique et la croissance du PIB, soulignant que le Plan d’action vise essentiellement l’amélioration de la performance économique, la valorisation des ressources à travers la transformation et les produits orientés à l’appui d’autres secteurs, outre la couverture de la demande accrue des citoyens.
Le ministre ajoute que quatre principaux axes ont été retenus. Ils seront abordés au niveau des ateliers de cette conférence et couvrent la plupart des problèmes que connaît le secteur, à savoir le soutien aux entreprises et la promotion de la production nationale et des exportations, l’amélioration de l’environnement de l’investissement et la mise à disposition du foncier, la gouvernance des entreprises publiques économiques, le rôle de l’Etat en tant que contributeur, l’intégration, la diversification et la promotion de la compétitivité.
Louisa A. R.

Article récent

--Pub--spot_img

Articles de la catégorie

- Advertisement -spot_img