17.9 C
Alger
jeudi 25 avril 2024

Wilayas du Sud: Introduction de nouvelles spécialités et signature de conventions

La rentrée de la formation professionnelle (session février 2024) a été marquée, dimanche dans les wilayas du Sud, par l’introduction de nouvelles spécialités adaptées aux besoins du marché du travail et la signature de conventions de partenariat avec plusieurs secteurs pour promouvoir les opportunités d’apprentissage.
Totalisant 4 040 postes pédagogiques ouverts dans différents modes de formation, la carte pédagogique de la formation professionnelle dans la wilaya de Ouargla s’est renforcée, au titre de la session de février, par de nouvelles spécialités dans divers domaines, dont l’installation de réseaux d’électricité et de télécommunication, l’entretien du mobilier, l’aquaculture et l’aquariophilie, selon les données de la Direction locale de la formation et de l’enseignement professionnels (DFEP).
L’évènement à Ouargla a aussi donné lieu à l’organisation d’une manifestation «portes ouvertes» pour faire connaître les capacités de production de la cimenterie d’Aïn Touta (Batna) relevant du Groupe industriel public des ciments d’Algérie (GICA.
Dans la wilaya de Djanet, où 298 stagiaires ont rejoint les bancs des différents établissements de formation professionnelle, le secteur a enregistré l’ouverture de dix nouvelles spécialités à l’instar de guide touristique, marketing, électricité automobile et aide électricien bâtiment.
A Tamanrasset, la carte pédagogique de la formation professionnelle s’est renforcée par de nouvelles spécialités adaptées aux spécificités de la région, telles que les métiers de la filière viande et la fabrication d’aliments pour bétail, sachant que le secteur a consacré un total de 1 160 nouveaux postes pédagogiques.
Pour cette session, le secteur dans la wilaya de Ghardaïa a vu l’introduction de nouvelles spécialités, dont technicien bâtiment, transformation de dattes, agent pépiniériste, technicien supérieur en tourisme et phœniciculteur, en plus de la signature de quatre conventions avec des institutions administratives pour promouvoir la formation qualifiante.
Dans la wilaya d’El-Méniaâ, quelque
1 400 stagiaires ont rejoint les établissements de formation où le secteur a créé plus de 1 500 postes pédagogiques au titre de la session de février.
En revanche, cette nouvelle session a été marquée à Touggourt par la signature d’une convention de partenariat entre la Direction locale du secteur et celle de l’Environnement et l’Algérienne des eaux (ADE), en concrétisation de la stratégie visant à former une main-d’œuvre qualifiée répondant aux exigences du marché du travail.
La nouveauté de cette session dans la wilaya de Timimoun est aussi l’introduction de nouvelles spécialités dans des métiers ayant trait aux filières de l’apiculture et l’aquaculture, alors que le nombre d’inscrits a atteint les 1 349 stagiaires répartis sur six centres de formation d’apprentissage et un Institut national spécialisé en formation professionnelle.
Le système de formation professionnelle à Adrar a lui aussi été renforcé par deux spécialités en rapport avec l’agriculture, dont agent pépiniériste et phœniciculteur, en plus de technicien en bâtiment, selon des responsables locaux du secteur de la Formation et de l’Enseignement professionnels qui a mis à la disposition des demandeurs de formation pas moins de 3 380 postes dans différents modes de formation.
Dans la wilaya de Laghouat, la session de février a connu l’ouverture de 12 spécialités au moment où 8 035 stagiaires, dont 1813 ont rejoint les centres et instituts de formation professionnelle.
Lyes F.

Article récent

--Pub--spot_img

Articles de la catégorie

- Advertisement -spot_img