14.9 C
Alger
samedi 3 décembre 2022

Wilaya de Mostaganem: Les nouveaux chefs de daïra ont du pain sur la planche

Dans un communiqué provenant de la cellule de communication du cabinet du wali, une rencontre des nouveaux chefs de daïra avec le wali a eu lieu au siège de la wilaya. En les installant officiellement, le wali de Mostaganem compte les impliquer rapidement dans la dynamique du développement local. Les daïras concernées par le dernier mouvement, indique-t-on, sont celles de Mostaganem, Bouguirat, Mesra, Ain Tedlès, Sidi Ali, Sidi Lakhdar et Achaacha. En effet, le chef de l’exécutif a souhaité les mobiliser comme potentiel pour dynamiser l’action publique et améliorer le niveau de vie des citoyens de leurs circonscriptions respectives. A travers la responsabilité pour laquelle ils ont été nommés, assure le communiqué, le wali a exigé une intégration de manière inclusive pour les objectifs qui tournent autour des initiatives qui concourent au développement durable de leurs collectivités par le diagnostic et la planification. Le wali a considéré que les chefs de daïra sont les acteurs clés pour assurer à la fois la prise en compte des besoins réels des populations dans la stratégie de développement de leur territoire et l’articulation de cette vision avec celle de l’autorité de la wilaya. Dans ce contexte, les instructions inscrites à l’ordre du jour ont été assez pertinentes pour la réussite de la mission du responsable de la daïra. Lors de cette rencontre, tout en faisant un succinct état des lieux, le wali a fixé en même temps des orientations et prodigué des recommandations. L’une des plus perspicaces est la sortie sur le terrain pour s’enquérir des problèmes des administrés, notamment dans les zones rurales. Dans ses orientations, le wali a préconisé des visites sur site aux citoyens pour les écouter, faire un état des lieux de leurs conditions de vie et tenter d’améliorer leur situation. C’est la meilleure façon d’améliorer le cadre de vie des citoyens, ce qui est aussi la mission du responsable. Le plus important après l’écoute, a fait remarquer le wali, c’est d’être sincères dans les déclarations avec les citoyens de peur de promettre sans pouvoir assurer, surtout concernant le traitement des dossiers de logement. On rapporte également qu’afin de mettre les mécanismes de développement des territoires dont ils ont la charge, le chef de l’exécutif a averti que les projets inscrits pour l’année 2023 doivent être entamés conformément aux priorités et dans les délais requis. Le wali s’est arrêté également sur le suivi des projets en cours de réalisation, considérant que la réussite dans la réalisation est d’assurer un contrôle assidu. Au fil de la rencontre, le chef de l’exécutif est revenu sur l’importance de faire participer le mouvement associatif à l’action du développement local. Selon lui, c’est la meilleure façon de promouvoir la démocratie participative et de travailler dans la concertation. Enfin, voulant s’assurer de la bonne marche, ajoute le communiqué, le wali a multiplié les recommandations qui s’orientent notamment sur le développement économique, la ruralité, la jeunesse, la promotion de la culture et des sports par des prises d’initiatives positivement réalisables.
Lotfi Abdelmadjid

Article récent

--Pub--spot_img

Articles de la catégorie

- Advertisement -spot_img