13 C
Alger
vendredi 14 mai 2021

«Wallada, la dernière andalouse»: Sidali Kouidri Filali signe son premier roman

«Wallada, la dernière andalouse», premier roman de Sidali Kouidri Filali, une immersion dans l’Andalousie de l’an mille à travers la vie et le parcours de la poétesse et princesse omeyade Wallada Bint El Mostakfi, a été publié récemment.
Publié à compte d’auteur, ce roman de 252 pages est une fresque de différents personnages de cette époque gravitant autour de la fille du dernier calife Omeyade de Cordoue à l’image de son amant Ibn Zaydoun, de Zawi Ibn Ziri, fondateur de la dynastie ziride de Grenade ou encore de l’historien Ibn Hayane.
Ce roman historique revient sur la vie de Wallada Bint El Mostakfi, femme libre et décriée, dernière survivante d’une dynastie qui a gouverné la péninsule ibérique pendant plus de deux siècles, tout en racontant les déboires de cette famille et l’implosion de l’Andalousie dans le récit reconstitué d’une fin de règne.
Sidali Kouidri Filali propose un voyage dans le temps dans les trois villes mythiques de l’Andalousie, Grenade, Cordoue et Séville, où l’on parlait plusieurs langues et où des habitants en provenance de trois continents, avec trois religions différentes et de toutes les ethnies «partageaient le même pays et les mêmes ruelles».
Disponible dès cette semaine en librairie, «Wallada, la dernière andalouse» a également été publié en France en mars dernier et commercialisé sur les plateformes de vente en ligne.
T. B.

Article récent

--Pub--spot_img

Articles de la catégorie

- Advertisement -spot_img