21.9 C
Alger
lundi 27 juin 2022

Vols, trafic de drogues, délinquance, banditisme… / Criminalité : inquiétante série noire

Malgré les efforts déployés par les autorités pour remédier aux problèmes de sécurité qui hantent les citoyens depuis des années, les actes d’agressions, de vols et de crimes sont toujours nombreux. La criminalité prend des proportions alarmantes dans certaines villes algériennes, au point de devenir l’une des principales causes d’inquiétudes des citoyens. Devant un taux qui monte en flèche, une délinquance qui fait l’éloge de la presse, et des faits divers traumatisants qui font les gros titres des journaux, la situation semble inquiétante, en attestent les chiffres des services de sécurité. En effet, la criminalité est en train de plonger la société dans la peur et l’insécurité. Vols, agressions physiques, trafic de drogues, meurtres, sont autant de délits enregistrés par les services de l’ordre. Devenant ainsi un véritable phénomène de société, le taux de banditisme augmente de plus en plus. Cette recrudescence est observée dans plusieurs régions du pays, même les zones reculées ne sont pas épargnées. Effectivement, durant le mois d’avril dernier seulement, les services de la Sûreté de wilaya d’Alger ont traité 1 634 affaires criminelles et procédé à l’arrestation de 3 846 présumés auteurs, dans le cadre des activités de lutte contre la criminalité urbaine, a indiqué la Direction générale de la Sûreté nationale dans un communiqué. Les 3 846 auteurs présumés ont été déférés devant les instances judiciaires compétentes, dont 2 173 pour détention, usage de stupéfiants et substances psychotropes, 261 pour port d’armes prohibées et 1 412 pour divers délits, précise la même source. Parmi les affaires traitées, 255 affaires sont relatives aux atteintes aux biens et 612 ont trait aux atteintes aux personnes. De même que 20 affaires portent sur des délits et crimes contre la famille et aux bonnes mœurs, 375 affaires sont relatives aux biens publics, 76 affaires sont à caractère économique et financier et 4 affaires concernent la cybercriminalité. Concernant le port d’armes prohibées, les mêmes services ont traité 253 affaires, impliquant 261 personnes qui ont été présentées devant les instances judiciaires compétentes dont 8 d’entre elles ont été placées sous mandat de dépôt. En matière de lutte contre les stupéfiants, 2 079 affaires impliquant 2 173 personnes ont été traitées, avec la saisie de 17,399 kg de résine de cannabis, 12 704 comprimés psychotropes, 2,43 grammes de cocaïne, 730 grammes d’héroïne, 8,61 grammes d’opium et 7 flacons de produit psychotropes.
Meriem Benchaouia

Article récent

--Pub--spot_img

Articles de la catégorie

- Advertisement -spot_img