21.9 C
Alger
dimanche 19 mai 2024

Victoire

L’Amérique entière s’est intéressée ces dernières semaines à l’élection du nouveau gouverneur de l’État de Virginie. La bataille âpre entre le candidat démocrate aguerri et le candidat inexpérimenté républicain a fait l’objet d’une attention particulière du fait du soutien appuyé de Donald Trump au candidat conservateur. Et finalement s’est bien le républicain Glenn Youngkin qui a réussi à remporter le poste de gouverneur, à l’issue d’un scrutin considéré comme un test pour les démocrates et pour Joe Biden. Glenn Youngkin, homme d’affaires de 54 ans sans expérience politique, a ainsi battu Terry McAuliffe, 64 ans et ancien gouverneur de cet État de l’est des États-Unis (2014-2018). Glenn Youngkin, qui a emporté le vote rural traditionnellement conservateur, a aussi réussi de bons scores dans les fiefs démocrates du nord de l’État. «Ça fait longtemps que ce n’est plus une campagne électorale et que ça a commencé à devenir un mouvement mené par vous tous», avait assuré Youngkin à ses partisans à l’annonce des premiers résultats. Jusqu’au bout, les démocrates ont voulu croire à leur victoire : «Nous allons continuer à compter les bulletins de vote, parce que tous les habitants de Virginie méritent que leur vote soit compté», a affirmé Terry McAuliffe devant ses supporteurs mardi soir. «Le combat continue», a lancé ce vétéran de la politique, qui a reçu le soutien des poids lourds du parti pendant la campagne. «Nous allons gagner cette élection, même si elle est serrée», avait encore affirmé, avant la fermeture des bureaux de vote, Joe Biden depuis Glasgow, où il participait à la COP26. Ce scrutin est considéré comme un baromètre du soutien à la politique du président américain, même s’il s’en défend. Sa popularité s’est effritée depuis le chaotique retrait américain d’Afghanistan. Et ses grands plans d’investissements, l’un dans les infrastructures, l’autre sur un volet social et climatique, sont bloqués au Congrès, victimes de dissensions au sein même du Parti démocrate. Une victoire de Youngkin offre aux républicains une stratégie pour reconquérir le Congrès, où les démocrates disposent d’une majorité fragile aux élections de mi-mandat en novembre 2022. La large avance de Terry McAuliffe a fondu en quelques semaines et les deux hommes étaient mardi dernier au matin au coude-à-coude dans cet État qui avait massivement voté pour Joe Biden lors de la présidentielle, il y a un an. Terry McAuliffe, dont l’électorat est essentiellement urbain, avait mis en garde contre une victoire républicaine qui rimerait avec «quatre ans de théories du complot et de politique extrémiste». La victoire de Youngkin est d’autant plus frustrante pour les démocrates qu’elle est considérée comme une victoire pour Donald Trump qui accumule les succès ces derniers mois et qui semble décidé à se relancer dans le jeu politique, au grand dam des démocrates qui pensaient avoir réussi à se débarrasser définitivement de lui en janvier dernier.

Article récent

--Pub--spot_img

Articles de la catégorie

- Advertisement -spot_img