16.9 C
Alger
mercredi 28 septembre 2022

Viande congelée destinée à être hachée, poulet vendu en plein air, absence de propreté… : Eté, revoilà les intoxications collectives

On ne cessera jamais de parler des intoxications alimentaires. Un phénomène qui s’accentue surtout en été. Tous les produits alimentaires sont exposés aux germes. Le respect des normes d’hygiène et de la chaîne du froid est loin d’être un souci pour plusieurs commerçants. Viande congelée destinée à être hachée, poulet vendu en plein air sans qu’il ne soit plastifié et étiqueté, absence totale de propreté, etc., sont autant d’infractions que le commerçant ne cesse de commettre tout en bravant la réglementation qui est pourtant claire. En effet, les principales causes des intoxications alimentaires observées sont dues au non-respect des mesures de salubrité et d’hygiène lors de la préparation, de la conservation, du stockage et de la manipulation des aliments. Il s’agit aussi de l’acquisition de produits alimentaires périssables exposés sur la voie publique, le développement de la restauration rapide et le manque de formation et de qualification des différents intervenants dans le circuit commercial, notamment les épiciers, les restaurateurs, les agents et personnels des collectivités. Un sérieux problème de santé publique avec des impacts considérables sur le plan économique. Selon des études et enquêtes effectuées par les services concernés, un taux très élevé de cas d’intoxication alimentaire collective est enregistré dans les fêtes familiales, à savoir les mariages, et autres fêtes religieuses. Cet état de chose est devenu très fréquent à cause des mauvaises habitudes alimentaires. Les derniers 120 cas d’intoxication alimentaire enregistrés dans la wilaya de Guelma lors de la célébration d’un mariage, témoignent de la nécessité de se conformer aux bonnes règles d’hygiène, d’innocuité des produits, de salubrité et de conformité des services. Des chiffres effarants qui reflètent à la fois l’insuffisance des opérations de contrôle et de l’hygiène alimentaire menées par les services concernés et l’inconscience des citoyens vis-à-vis d’un phénomène aussi dangereux. Selon la cellule de communication de la wilaya de Guelma, pas moins de 120 personnes de tous âges ont été victimes d’une intoxication alimentaire collective, dans la nuit de samedi à dimanche, lors d’une fête de mariage dans la commune d’Héliopolis. La même source a précisé sur la page officielle de la wilaya sur le réseau social Facebook que le wali, Kamel Eddine Kerbouche, s’est rendu à l’Etablissement hospitalier public (EPH) Ibn Zohr du chef-lieu de wilaya pour s’enquérir de l’état de santé des personnes touchées, qui y ont été admises, tandis que le reste des victimes a été transféré à l’hôpital El Hakim Okbi et certaines autres structures de santé publique de proximité. L’enquête épidémiologique a mis en évidence que les victimes de l’intoxication alimentaire collective ont consommé des mets impropres lors de cette fête de mariage, qui «n’était pas autorisée», a souligné la même source. Dans ce contexte, la même source a fait savoir que le wali de Guelma, qui invite les citoyens à prendre des précautions, à faire preuve de prudence et à respecter les mesures préventives contre le Covid-19, en évitant notamment les rassemblements et les regroupements familiaux pendant l’été, a réitéré sa décision de prendre des mesures coercitives à l’encontre des contrevenants.
Meriem Benchaouia

Article récent

Le 28 Septembre 2022

--Pub--spot_img

Articles de la catégorie

- Advertisement -spot_img