22.9 C
Alger
samedi 13 août 2022

Vaste opération de vaccination à partir du 4 septembre: Les médecins privés s’impliquent

Après les pharmacies, les cliniques privées seront associées à la campagne exceptionnelle de vaccination qui devrait commencer le 4 septembre, en vue d’élargir l’opération à grande échelle.

Par Louisa Ait Ramdane

Pour accélérer la cadence de la campagne de vaccination contre le Covid-19, le secteur privé se mobilise aux côtés du public. Ainsi, le secteur privé doit entrer dans l’équation pour vacciner le maximum de citoyens. Une option que le ministère de la Santé accueille à bras ouverts.
En effet, le ministre de la Santé, Abderrahmane Benbouzid, a rencontré, hier, des représentants du Bureau national de l’Union nationale des médecins privés, Dr Moubarak Heikal et Belbouab Lokmane, pour finaliser les dernières démarches administratives et logistiques liées à l’implication des cliniques privées dans le processus de vaccination contre le virus Covid-19 qui débutera le 4 septembre.
Exprimant son optimisme quant au succès de la campagne nationale de vaccination, compte tenu de la confiance dont jouit le médecin traitant auprès des citoyens, Benbouzid a souligné que la participation du secteur privé à la campagne nationale de vaccination est un gain supplémentaire pour le système de santé en Algérie, d’autant plus que le processus de vaccination reste la seule arme pour réduire le nombre de décès dus au coronavirus. Le ministre a salué également le «grand rôle» joué par les médecins privés et «les énormes sacrifices» consentis dans la lutte contre la pandémie de coronavirus depuis son apparition.
Selon un communiqué rendu public, le ministère lancera également un guide à l’intention des médecins privés, qui comprend un certain nombre de directives administratives et techniques pour assurer le succès de la campagne nationale de vaccination. Le guide, selon la même source, précise un certain nombre de conditions et d’éléments nécessaires au médecin privé pour mener à bien le processus de vaccination au niveau de sa clinique, se présentant sous la forme de procédures qui doivent être respectées, notamment la capacité des médecins autorisés à effectuer les processus de vaccination. Il s’agit de médecins généralistes et spécialistes certifiés, qui ont une assurance professionnelle, ayant suivi une formation spécialisée. Le guide exige d’avoir un siège dans un espace spécial pour la vaccination, avec la nécessité de fournir tous les moyens financiers nécessaires pour mener à bien ce processus. Le processus de vaccination sera effectué par les médecins propriétaires des cliniques sur la base d’un rendez-vous préalable pris par les citoyens, dont le nombre est déterminé en fonction des doses disponibles au niveau de la clinique qui sont apportées par les différents établissements publics de santé de proximité proches de ces cliniques privées. Il est à noter que ce guide comprend «les détails les plus précis liés à la mise en œuvre de l’activité de vaccination contre le Covid-19 au niveau des cliniques privées». «Ce processus intervient après l’implication des pharmaciens privés dans une démarche visant à vacciner le plus grand nombre possible de citoyens», ajoute le communiqué.
L. A. R.

Article récent

--Pub--spot_img

Articles de la catégorie

- Advertisement -spot_img