19.9 C
Alger
samedi 25 juin 2022

Vaccins anti-Covid : 4,8 mds de dollars de promesses d’aides pour les pays pauvres

Gouvernements et banques de développement ont formulé vendredi des promesses d’aides d’un montant total de 4,8 milliards de dollars pour permettre aux pays les plus pauvres l’accès aux vaccins anti-Covid, rapportent des médias.
«Pour dire les choses simplement, tant que nous ne vaincrons pas partout le Covid-19, nous ne le vaincrons nulle part», a fait valoir le chancelier allemand Olaf Scholz en ouverture d’une conférence des donateurs en faveur du mécanisme international Covax pour l’accès aux vaccins. Le chef du gouvernement allemand, qui a échoué jeudi à faire voter une vaccination obligatoire pour les plus de 60 ans, a souligné que la pandémie était «loin» d’être terminée.
Au terme de cette conférence en ligne, organisée sous l’égide de l’Allemagne, du Sénégal et de l’Indonésie, les gouvernements des pays développés ont promis un total de 3,8 milliards de dollars d’aides. Pour leur part, les banques de développement, dont la Banque mondiale et la Banque européenne d’investissements, doivent apporter un milliard supplémentaire, a précisé la ministre allemande chargée de l’Aide au développement, Svenja Schulze.En moyenne,
42 % des habitants des 92 pays pauvres de l’Alliance mondiale Gavi ont reçu leur vaccination anti-Covid primaire, contre 58 % dans le monde entier.
Le système international Covax avait indiqué en janvier avoir besoin de 5,2 milliards de dollars pour financer les doses de sérum pour 2022.
Covax a été créé avant même l’apparition des vaccins anti-Covid, par l’OMS, l’Alliance du vaccin (Gavi), l’Unicef et la Coalition pour les innovations en matière de préparation aux épidémies (Cepi).
Covax, qui estime pouvoir sauver un million de vies cette année et diviser de moitié le coût économique de la pandémie dans certain pays, indique avoir accès à assez de doses pour vacciner environ 45 % de la population des pays qui bénéficient des dons de vaccins.
Mais l’objectif de l’OMS d’ici à juillet est que 70 % de la population de chaque pays soit vaccinée. Un objectif ambitieux, quand 85 % de la population en Afrique n’a même pas reçu une dose de sérum anti-Covid. Au rythme actuel, 109 pays vont manquer l’objectif, selon l’OMS.
Outre la répartition inégale des vaccins, beaucoup de pays n’ont pas les infrastructures pour mener une campagne vaccinale efficace, a-t-on relevé.
Siham N.

Article récent

--Pub--spot_img

Articles de la catégorie

- Advertisement -spot_img