26.9 C
Alger
lundi 8 août 2022

Vaccination en milieu scolaire : Belabed rassure les parents d’élèves

La campagne de vaccination contre le Covid-19 en milieu scolaire suscite beaucoup d’inquiétude chez les parents d’élèves, à quelques jours de la rentrée des classes. Se voulant rassurant, le ministre de l’Education nationale a indiqué qu’«il est actuellement prioritaire de vacciner les personnes de plus de 18 ans».

Par Thinhinene Khouchi

Malgré les assurances du ministre de la Santé, les parents d’élèves restent réticents, ne voulant pas prendre le risque de vacciner leurs enfants contre le coronavirus. En effet, à quelques jours de la rentrée scolaire, prévue le 21 septembre, les parents se demandent si la vaccination sera obligatoire pour leurs enfants ce qui, pour la majorité, n’est pas rassurant et même inquiétant.
Pour Hocine, père de trois enfants, tous scolarisés, «la vaccination ne doit pas être obligatoire pour nos enfants. Personnellement, je ne veux surtout pas que mes enfants se fassent vacciner car je m’inquiète pour leur santé».
Cet avis est partagé par la plupart des parents d’élèves. Mais contrairement a cela, l’Association nationale des parents d’élèves, présidée par Khaled Ahmed, a indiqué que la majorité des parents sont pour l’obligation de la vaccination des enfants âgés de plus de 12 ans, soit les élèves des CEM et du lycée. Il assure même que «75 % d’entre eux veulent que leurs enfants se fassent vacciner», ajoutant, lors de notre entretien téléphonique, que «les parents qui ne veulent pas que leurs enfants soient vaccinés n’ont qu’à les garder à la maison».
En outre, s’exprimant à ce propos, le ministre de l’Education nationale a indiqué que «concernant la vaccination des élèves en milieu scolaire, la pratique actuelle est de vacciner les personnes âgées de plus de 18 ans», soulignant que l’Algérie «suit ce qui est appliqué dans tous les pays du monde et ne s’écartera pas des recommandations de l’Organisation mondiale de la santé».
Par ailleurs, Belabed a indiqué qu’il s’attendait à ce que la tendance à la vaccination contre le coronavirus dans son secteur prenne une autre forme avec la rentrée scolaire prévue pour le 21 septembre, ainsi que la rentrée des enseignants hier, qui sont au nombre d’un demi-million.
Enfin, le ministre a également souhaité à tous les membres de la communauté éducative un retour réussi, pour eux et les élèves, et appelé tous les salariés du secteur à se faire vacciner pour éviter la propagation de cette épidémie mortelle.
Il a également indiqué, lors de sa récente conférence nationale consacrée aux dispositions relatives à l’organisation des cours, en prévision de la rentrée scolaire 2021-2022, que l’opération de vaccination du personnel du secteur avait atteint un «taux acceptable».
Belabed a déclaré que la décision de reporter la rentrée scolaire «est intervenue après l’aval des hautes autorités du pays afin de disposer de plus de temps en vue de poursuivre l’opération de vaccination du personnel du secteur, qui a jusqu’à présent atteint un taux acceptable, même si les travailleurs étaient en congé».
Dans ce sens, il a fait état de «l’élaboration d’un recensement précis des vaccinés», appelant «à l’impératif de réunir les conditions idoines pour une rentrée scolaire sûre et sereine». Il a également souligné l’importance pour les enseignants de «regagner leurs postes de travail et d’occuper les postes vacants afin qu’aucun groupe éducatif ne reste sans encadrement pédagogique».
T. K.

Article récent

--Pub--spot_img

Articles de la catégorie

- Advertisement -spot_img