18.9 C
Alger
lundi 26 septembre 2022

Une terrible collision à Constantine fait 18 morts et 11 blessés : Les accidents de bus toujours plus meurtriers

Les accidents des transports en commun effraient, car ils font généralement plus
de victimes que les autres. La terrible collision survenue vendredi soir dans la wilaya
de Constantine entre un bus de transport de voyageurs et un camion-remorque, a entraîné
la mort de dix-huit personnes.

Par Meriem Benchaouia

En Algérie, bien que des campagnes de sensibilisation soient organisées périodiquement et plusieurs associations se mobilisent en matière de lutte contre les accidents de la route, le nombre de victimes ne cesse d’augmenter d’une année à l’autre. Nos routes sont de plus en plus meurtrières, surtout en cette période de vacances, qui connaît un grand mouvement de déplacement des citoyens. Selon un nouveau bilan de la Gendarmerie nationale, 11 femmes, 6 enfants et un homme ont trouvé la mort et 11 autres souffrent de blessures plus ou moins graves, suite à cet accident survenu au lieu-dit Oued Ouarzeg, commune de Beni Hmidane sur la RN 27 (Constantine-Jijel), précise-t-on de même source. Les services de la Protection civile avaient fait état, dans un premier bilan rendu public vendredi, de 9 morts et de 13 blessés à différents degrés, rappelle-t-on. La même source a indiqué que l’unité secondaire de la Protection civile de Sissaoui Slimane, l’unité secondaire de Hamma Bouziane et l’unité de la commune de Zighoud Youcef sont intervenues à 19h47 sur la RN 27, suite à une collision entre un bus de transport de voyageurs et un camion-remorque. Les victimes de l’accident ont été évacuées à la morgue du Centre hospitalo-universitaire Benbadis de Constantine. Les services de la Gendarmerie nationale ont ouvert une enquête pour déterminer les circonstances de cet accident. Par ailleurs, deux personnes ont perdu la vie et douze autres ont été blessées dans un accident de la circulation survenu vendredi après-midi sur la RN-1 près d’In-M’guel, selon la Protection civile. L’accident s’est produit à 25 km d’In-Mguel, suite à une collision entre un véhicule léger, un bus de transport de voyageurs et un camion de gros tonnage, causant la mort sur place de deux personnes (29 et 30 ans) et des blessures de différents degrés de gravité à 12 autres (6 mois à 62 ans), a précisé la source. Les corps des victimes et les blessés ont été évacués à l’hôpital de Tamanrasset et une enquête a été ouverte par les services de la Gendarmerie nationale pour déterminer les circonstances de l’accident.

33 décès et 492 blessés en 48 heures
Trente-trois personnes ont trouvé la mort et 492 autres ont été blessées dans des accidents de la circulation survenus à travers le territoire national durant les dernières 48 heures, a indiqué, hier, un bilan de la Direction générale de la Protection civile (DGPC). Des chiffres alarmants en hausse ces dernières années, essentiellement en raison du comportement des conducteurs. La situation s’aggrave de plus en plus et l’indiscipline des citoyens reste la principale cause, outre l’état des véhicules, la négligence des piétons et l’état des routes. Le code de la route n’est pour ainsi dire plus du tout respecté par un grand nombre de piétons et conducteurs, ce qui a donné lieu à des résultats plus que dramatiques. Le nombre de morts ne baissera significativement et durablement que le jour où le gouvernement prendra enfin conscience que la sécurité routière repose sur trois principes indissociables : un automobiliste raisonnable, un véhicule en bon état et une route bien entretenue. En dépit des différents plans de lutte en vue d’arrêter l’hémorragie sur nos routes, ou du moins atténuer le phénomène, on constate, toujours, une progression inquiétante. Le non-respect du code de la route est devenu monnaie courante. Les feux rouges dans les périmètres urbains ne servent plus à rien. Les panneaux de signalisation sont devenus inutiles. Malgré les appels à la vigilance lancés à travers les différents canaux de communication, la route demeure meurtrière. Malheureusement, les accidents de la route font désormais partie du quotidien des Algériens. Pas un jour ne se passe sans son lot d’accidents avec des bilans lourds, enregistrant plusieurs morts et blessés.
M. B.

Article récent

--Pub--spot_img

Articles de la catégorie

- Advertisement -spot_img