15.9 C
Alger
jeudi 29 septembre 2022

Une stratégie pour donner un nouveau souffle au secteur: Comment revaloriser le tourisme saharien ?

Le tourisme saharien constitue la force de frappe de la stratégie globale du gouvernement visant à remettre en selle la destination Algérie.

Par Meriem Benchaouia

Le désert en tant que tel est très attrayant, on ne peut rester insensible à sa beauté et tout son charme qui incitent beaucoup de touristes à y venir. Le Sud algérien ne cesse d’attirer un nombre important de touristes. Ce Sahara a d’autres secrets. Il répond, en outre, aux critères du marché, c’est-à-dire qu’il offre ce que demandent les touristes : dépaysement, évasion, aventure, souci de l’environnement, découverte de la nature… Toutes choses qui n’exigent pas de gros moyens en matière d’infrastructure. Mais ce Sud est actuellement en crise. Son tourisme est en berne. En effet, le Sud a du mal à décoller comme l’attestent les professionnels. Mais faut-il rester les bras croisés ? Bien au contraire, il faut remettre en valeur ce Sud, revaloriser son tourisme saharien. D’autant plus que sur le plan économique, l’importance du secteur n’est plus à démontrer. Désormais, ce n’est plus un choix, c’est un impératif. Il constitue une ressource alternative aux hydrocarbures en tant que ressource épuisable. Conscient de cet état de fait, les pouvoirs publics en charge du secteur espèrent renverser la tendance dans les toutes prochaines années. C’est dans ce cadre que le ministre du Tourisme, de l’Artisanat et du Travail familial, Mohamed Hamidou, a annoncé que son département prépare activement une stratégie qui donnera «un nouveau souffle» au tourisme saharien. Le ministre a déclaré à la presse, en marge de sa visite d’inspection dans la wilaya d’Oran, que la léthargie que vit le secteur actuellement en raison de la pandémie de coronavirus n’empêche pas de préparer la saison prochaine, soulignant que son département œuvre à l’élaboration d’une stratégie grâce à laquelle le tourisme saharien connaîtra un essor et un nouveau souffle. Souhaitant voir la situation sanitaire se stabiliser dans les prochaines semaines, M. Hamidou a rappelé que la saison touristique saharienne approche (entre octobre et mars). «Je souhaite que l’amélioration de la situation dans les prochaines semaines donnera un nouveau souffle au tourisme saharien», a-t-il déclaré. Sur un autre registre, le ministre a mis l’accent sur la nécessité d’encourager le tourisme intérieur et balnéaire local, qui jouent un rôle important dans le développement durable, soutenant que «l’activité touristique intérieure constitue un des axes fondamentaux du plan d’action du gouvernement». Il a insisté, à ce propos, sur la nécessité d’éradiquer les contraintes et de trouver des solutions adaptées pour assurer la relance du secteur du Tourisme. Aussi, le premier responsable du secteur a insisté sur la nécessité d’en finir avec les problèmes de gestion et de bureaucratie pour apporter une nouvelle dynamique au secteur, indiquant que les autorités parient sur le rajeunissement des cadres pour assurer un bon pilotage du secteur. Il a fait savoir que le ministère du Tourisme a signé cinq conventions avec d’autres ministères, à savoir le ministère de la Poste et des Télécommunications, pour généraliser le paiement électronique à travers les établissements hôteliers, le ministère de la Solidarité pour accompagner les porteurs de projets à travers le dispositif de soutien des petites et moyennes entreprises (PME), le ministère des Start-up pour soutenir les projets naissants, et le ministère des Transports pour faciliter l’utilisation du transport aérien (cargo) et le transport ferroviaire. Le ministre a mis en avant les efforts déployés par le secteur durant la pandémie de coronavirus, notamment la prise en charge des citoyens bloqués à l’étranger qui ont été rapatriés, de même que la participation des artisans dans la confection des masques et blouses de protection. Le ministre a inspecté durant sa visite la Maison de l’artisanat à haï «Es-sabah», où il s’est entretenu avec les artisans et écouté leurs préoccupations.
M. B.

Article récent

--Pub--spot_img

Articles de la catégorie

- Advertisement -spot_img