8.9 C
Alger
mercredi 1 février 2023

Une stratégie nationale pour le développement de l’industrie du textile: Principalement axée sur la relance de la culture du coton à large échelle

Le ministre de l’Industrie, Ahmed Zaghdar a affirmé, jeudi à Alger, que son département avait entamé l’élaboration d’une stratégie nationale pour le développement de l’industrie du textile en Algérie. 
Lors d’une plénière consacrée aux questions orales au Conseil de la nation, présidée par Salah Goudjil, président du Conseil, en présence de membres du gouvernement, le ministre a indiqué que cette stratégie étaient principalement axée sur la relance de la culture du coton à large échelle, laquelle redynamisera l’industrie du textile et réhabilitera les instituts de formation en métiers du textile. La stratégie en question, poursuit le ministre, prévoit également la création de mini zones d’activités et de centres techniques chargés de mener des recherches et de dispenser des formations. S’agissant des deux complexes de textile fermés en 2006 et liquidés en 2013 à Oum El Bouaghi, le ministre a indiqué que leurs dossiers étaient réexaminés pour les rouvrir afin de créer des emplois dans la wilaya, rappelant, à ce propos, la conclusion d’un mémorandum d’entente pour la création d’une société mixte en 2017 avec un partenaire turc, mais le projet n’a pas été réalisé. En 2021, ajoute-t-il, le groupe Gitex a lancé un appel d’offres international en vue de conclure un accord pour la relance de l’activité des deux complexes, appelant le secteur privé à investir dans ces deux établissements. Après la récupération de 141 terrains inexploités, Oum El Bouaghi dispose d’importantes assiettes foncières destinées aux projets d’investissement, a expliqué le ministre, faisant état, par la même, de 6 opérations d’aménagement de zones industrielles et de zones d’activités réalisées dans la wilaya, d’un montant de 623 millions Da. A une autre question sur la relance du projet d’aménagement de la zone industrielle de Souamaâ à Tizi Ouzou, M. Zaghdar a affirmé que le dossier technique de cette Z.I avait été soumis à la wilaya en 2017 pour sa réhabilitation, or l’opposition des occupants d’une partie de cette région refusant de quitter les lieux a amené les services domaniaux de Tizi Ouzou à engager des poursuites judiciaires. Le projet sera relancé aussi tôt que l’affaire aura été tranchée, a-t-il dit. Afin de réaliser ce projet sur le terrain, il faut d’abord parachever les procédures d’assainissement de l’assiette foncière, d’expropriation, d’indemnisation des ayants droit, d’évacuation des occupants illégaux et de consécration d’enveloppes financières pour mener l’étude et passer à la réalisation du projet, a-t-il conclu.
Meriem B.

Article récent

--Pub--spot_img

Articles de la catégorie

- Advertisement -spot_img