20.9 C
Alger
mardi 28 juin 2022

Une soixantaine d’œuvres présentées au public: Exposition de Tahar Ouamane à Dar Abdeltif

De nombreuses couvertures d’œuvres littéraires célèbres réalisées par l’artiste peintre Tahar Ouamane sont exposées depuis dimanche à la villa Abdeltif. Cet édifice culturel et historique continue d’encourager les artistes à plus de créativité en exposant leurs œuvres au public. Organisée par l’Agence algérienne pour le rayonnement culturel (Aarc) dans le cadre de la «Rencontre nationale des clubs de lecture», l’exposition revisite une soixantaine de couvertures de livres, réalisées par ce peintre autodidacte.

Par Abla Selles
Ses créations réalisées pour les couvertures de grandes œuvres littéraires d’auteurs algériens, à l’image de Abdelhamid Benhedouga, Waciny Laredj, Merzak Begtache, Anouar Benmalek ou encore Tahar Djaout, ont été dévoilées au public. L’exposition retrace le parcours long et riche de Tahar Ouamane qui a illustré des couvertures de romans et recueils de poésie, très connus du lectorat algérien comme «La géographie des corps brûlés» (1978) de Waciny Laredj, «Les dernières vendanges» (1981) de Mouloud Achour, «Remparts» (1986) de Mohamed Sehaba ou encore «Déminer la mémoire» (1986) de Djamal Amrani. Sollicité par des grands auteurs, Tahar Ouamane s’est illustré également par ses couvertures qui ont fait la Une de la revue littéraire francophone «Promesses», fondée en 1969 et dirigée par l’écrivain Malek Haddad, avant de cesser de paraître deux ans plus tard. En 1973, date de création de «Amal», nouvelle revue culturelle consacrée à la littérature de jeunesse, l’artiste a été associé à la création de plusieurs couvertures de cette publication éditée par le ministère en charge de l’Information et de la Culture. Natif de Biskra en 1954, Tahar Ouamane a débuté sa carrière artistique très jeune en s’initiant en autodidacte à la peinture et aux arts plastiques. Ses œuvres ont été exposées en Algérie et à l’étranger, notamment en Italie, France, Bulgarie, Russie et en Egypte. Comme désigner, Tahar Ouamane a illustré plus de 250 œuvres littéraires publiées dans la revue «Amal» et d’autres éditions publiques et privées. Par ailleurs, la «Rencontre nationale des clubs de lecture» se poursuit jusqu’au 4 février à Alger, à travers plusieurs établissements culturels qui abritent des conférences et des ateliers en lien avec la lecture et le livre.
A. S.

Article récent

--Pub--spot_img

Articles de la catégorie

- Advertisement -spot_img