22.9 C
Alger
dimanche 2 octobre 2022

Une formation spécialisée sera assurée aux jeunes:
Gisements d’or, la fin du pillage ?

L’or dont regorge le sud algérien ne sera plus pillé par des contrebandiers et des orpailleurs illégaux, grâce à la décision des autorités publiques de procéder à son exploitation artisanale par des jeunes de la région. Jusque là, des groupes d’individus, sans autorisation, se sont spécialisés dans le pillage de cette richesse. De nombreux d’entre eux étaient arrêtés lors d’opérations des éléments de l’ANP. Désormais, travailler dans ce créneau sera un créneau à valeur ajoutée, qui va profiter, notamment, aux jeunes chômeurs.

Hier, le ministre des Mines, Mohamed Arkab, en visite dans la wilaya de Tamanrasset, a indiqué qu’une formation spécialisée sera assurée pour l’exploitation minière artisanale de l’or par les jeunes. Au site du projet de l’Institut national des mines, le ministre a indiqué que « la formation spécialisée pour l’exploitation minière artisanale de l’or sera assurée aux jeunes sur ce site même ». « Un site appelé à être exploité comme lieu de formation spécialisée pour l’exploitation artisanale de ce minerai, avec l’acquisition d’équipements temporaires en vue d’entamer la formation, en coordination avec le secteur de la formation et de l’Enseignement professionnels et le ministère déléguée chargé de la micro-entreprise, avec l’accompagnement du secteur  de l’Environnement », a-t-il précisé.

            « L’opportunité sera ainsi offerte aux jeunes de bénéficier d’une formation leur permettant de se lancer dans l’exploitation des gisements d’or, dans le cadre d’un programme d’action intégré », a soutenu le ministre des Mines.

Les groupes de trafiquants qui exploitaient illégalement ces gisements utilisaient, entre autres, des détecteurs de métaux, des marteaux piqueurs, des groupes électrogènes et des broyeurs de pierre. Ils agissaient anarchiquement, le plus important pour eux étant d’extraire le maximum de ce précieux métal et le revendre illicitement. En décidant, désormais, de confier cette tâche à des petites entreprises de jeunes, le trafic de l’or doit beaucoup diminuer et son exploitation sera effectuée dans un cadre organisé, qui profitera à la fois au pays et aux jeunes des régions du sud.

Aomar F.   

Article récent

--Pub--spot_img

Articles de la catégorie

- Advertisement -spot_img