12.9 C
Alger
mercredi 1 février 2023

Une décision du MJS pour réguler le championnat: Le plafonnement des salaires donnera-t-il des résultats ?

Les autorités du pays, à travers le ministère de la Jeunesse et des Sports, a décidé d’une nouvelle mesure qui devrait réguler le championnat de la Ligue I, avec la mauvaise gestion des clubs qui bouffent des budgets faramineux et qui les réservent surtout au payement des joueurs.

Par Mahfoud M.

Ainsi, les clubs qui sont parrainés par des sociétés nationales, à l’exemple du MCA, de l’USMA, du CRB, du CSC et de la JSS, accordent des salaires en or à leurs joueurs qui ne rendent pas la pareille sur le terrain, puisque le niveau du championnat reste médiocre, sinon faible. Ainsi, le ministre de la Jeunesse et des Sports, Abderrazak Sebgag, lors de son intervention au Parlement, après avoir été interpellé sur ce sujet, a indiqué que les salaires des joueurs seront bientôt soumis à un plafonnement, et ce, à partir de la saison prochaine 2023/2024. Ces mesures seront prises après concertation avec la FIFA et la CAF, selon le ministre qui entend bien étudier la question pour éviter tout malentendu avec les instances internationales, surtout qu’il s’agit d’une question quelque peu délicate.
Cependant, il faut savoir que la structure ne pourrait pas intervenir concernant les primes octroyées aux footballeurs. «Celles-ci entrent dans le cadre de la motivation et je pense que c’est le cas dans plusieurs pays du monde», dit-il.
Ce dispositif de salary cap se traduit par des systèmes qui encadrent les contrats des joueurs mais aussi les masses salariales. L’objectif est de réguler les dépenses en salaires des clubs et d’assurer l’homogénéité du niveau sportif de la ligue. En cas de dépassement, de sévères sanctions peuvent être appliquées à l’encontre des clubs contrevenants. Reste à savoir quelles seront les mesures et les limites du salary cap. Toutefois, cette mesure réussira-t-elle, quand on sait qu’il y a une concurrence très rude de nos voisins, tunisiens et marocains, dont les championnats captent de nombreux joueurs qui se sont illustrés dans notre championnat. Il faut savoir, par exemple, que la Tunisie considère les joueurs algériens comme des joueurs locaux, après l’accord signé entre les fédérations des pays nord-africains, qui peuvent donc être qualifiés facilement et dont le nombre n’est pas restreint. Seule la Tunisie a, pour le moment, adopté cette décision, alors que le Maroc, lui, lorgne depuis le début de saison vers le championnat national à la recherche de perles rares. Il faudra s’attendre donc à ce que les joueurs «migrent» vers les championnats voisins, en cas d’adoption de cette mesure du plafonnement des salaires.
M. M.

Article récent

--Pub--spot_img

Articles de la catégorie

- Advertisement -spot_img