22.9 C
Alger
vendredi 19 août 2022

Une cérémonie haute en couleur: Après la fête, place à la compétition

La cérémonie d’ouverture des Jeux méditerranéens a tenu toutes ses promesses samedi soir, montrant à la face du monde que l’Algérie, autant que les autres pays, était capable d’organiser ce genre de compétition internationale.

Par Mahfoud M.
Dans un stade flambant neuf et baptisé au nom d’une star oranaise du football, à savoir le «kaiser africain» Miloud Hadefi, et en présence de personnalités, dont le président de la République, Abdelmadjid Tebboune, l’émir du Qatar Cheikh Tamim Ben Hamad Al-Thani, invité d’honneur de cette édition, et le ministre des Sports égyptien, la fête a été totale. Une cérémonie bien menée par les organisateurs qui n’ont négligé aucun détail, présentant les facettes de l’histoire algérienne et celle de la ville antique d’El Bahia, ainsi que les personnalités qui l’ont faite.
La cérémonie d’ouverture était tout simplement une œuvre artistique complète avec tous les éléments expressifs aussi bien sur le plan du scénario, de la chorégraphie, de la mise en scène et de la scénographie que le recours à des techniques de pointe. La musique a été exécutée par un orchestre symphonique composé d’une centaine de musiciens. Des mouvements artistiques d’ensemble ont été exécutés sur une superficie de
9 000 mètres carrés et 500 drones ont été utilisés à cette fin, en plus d’un spectacle son et lumière et des jeux pyrotechniques. La présentation artistique de la cérémonie d’ouverture a compris vingt tableaux avec la participation de 800 personnes, dont des artistes, des danseurs, des techniciens de l’image et de l’éclairage. Le scénario a mis en exergue les multiples facettes de la culture algérienne en général, celle de la région Ouest et de la ville d’Oran en particulier, l’impact de la culture algérienne dans le bassin méditerranéen ainsi que la contribution des personnalités algériennes à la civilisation humaine au niveau du bassin méditerranéen. Et comme le veut la tradition des JM, la délégation de la Grèce a été la première à pénétrer sur la piste du stade, vu que c’est le berceau des civilisations et des Jeux olympiques, suivie par l’entrée des délégations d’Albanie, d’Andorre, d’Espagne et l’Italie, la plus grande délégation participant au rendez-vous d’Oran avec 371 athlètes. Sous les applaudissements et les chants du public présent dans les tribunes, les délégations participantes ont continué de fouler la piste d’athlétisme du stade, les unes après les autres, avant que les athlètes tunisiens ne fassent leur entrée, en tant que première délégation d’un pays arabe à entrer sur le terrain. Les hôtes d’Oran n’ont pas hésité à scander le nom de l’Algérie, à souhaiter «Bonjour l’Algérie», saluer la foule et faire des signes de fraternité vers les caméras de télévision qui retransmettaient en direct l’évènement.

«Une cérémonie d’ouverture spectaculaire»
Le Comité international des jeux méditerranéens (CIJM) n’a pas tari d’éloges sur la cérémonie d’ouverture de la 19e édition des JM, samedi soir, au nouveau stade olympique «Miloud-Hadefi» d’Oran, la qualifiant de «spectaculaire». «Une cérémonie d’ouverture spectaculaire au stade olympique d’Oran a donné le signal pour la 19e édition des Jeux méditerranéens», a écrit le CIJM sur sa page officielle Facebook. Pour sa part, le président de cette instance, l’Italien Davide Tizzano, en poste depuis octobre dernier après avoir succédé à l’Algérien Amar Addadi, a, dans son allocution lors de la cérémonie d’ouverture, tenu à mettre en relief les efforts déployés par l’Algérie pour réussir une organisation de premier ordre de l’évènement qui regroupe 26 pays des deux rives de la méditerranée. «Nous sommes reconnaissants de l’accueil réservé par le peuple algérien et de son attachement aux Jeux méditerranéens. Le peuple méditerranéen est heureux de revivre la joie des joutes après la période de pandémie qui a frappé le monde dans une ambiance festive de paix et de fraternité», a-t-il dit. Et d’ajouter : «Je remercie personnellement le président de la République algérienne pour les efforts consentis à la réussite de cet événement en présence de 26 pays. Je remercie également le gouvernement algérien, le wali d’Oran, le Comité d’organisation local et le Comité olympique international d’avoir contribué à l’aboutissement de cette édition des JM». La 19e édition des JM à Oran réunit 3 390 athlètes de 26 pays, dont 18 européens, 5 africains et 3 asiatiques, rappelle-t-on.

M. M.

Article récent

--Pub--spot_img

Articles de la catégorie

- Advertisement -spot_img