19.9 C
Alger
dimanche 2 octobre 2022

Un système informatique pour surveiller les spéculateurs : Le ramadhan s’annonce déjà par la flambée des prix

A quelques semaines du ramadhan, les Algériens commencent déjà à souffrir de la flambée des prix des produits de première nécessité. Les citoyens assistent impuissants à la hausse des prix de certains produits alimentaires, notamment les fruits et légumes, les viandes rouge et blanche.

Par Meriem Benchaouia

Déjà en posture délicate depuis le début de la crise sanitaire du coronavirus, le ramadhan s’annonce dur pour les bourses moyennes qui doivent d’ores et déjà se préparer à la couleur. Une simple virée aux marchés de la capitale nous place dans l’ascenseur impitoyable des produits alimentaires de base qui meublent les plats modestes de ce mois sacré. Comme à l’accoutumée, les commerçants, sans aucun scrupule, restent les seuls maîtres de la situation et profitent de la forte demande pour gonfler les prix de certains produits de première nécessité, tels que les légumes, les fruits, la viande et le poisson… En dépit d’une large disponibilité des produits de saison, des commerçants sans vergogne, cédant à l’appât du gain, justifient cette flambée par le déséquilibre existant entre l’offre et la demande. A cet effet, le ministère du Commerce a annoncé dans un communiqué l’adoption d’un système informatique pour le suivi de l’approvisionnement du marché national en produits de consommation et la surveillance des prix durant le mois de ramadhan. Cette démarche s’inscrit dans le cadre des mesures prises par le ministre du Commerce, Kamel Rezig, lors de la réunion du Comité de suivi de l’approvisionnement des marchés durant le mois de ramadhan où la demande sur les produits de consommation enregistre une hausse. Ces mesures, visant à assurer la disponibilité des produits de large consommation, concernent, entre autres, l’ouverture de marchés de proximité et l’organisation de foires commerciales dans nombre de wilayas pour permettre aux producteurs de vendre directement aux consommateurs dans le strict respect du protocole sanitaire. Des opérations de ventes au rabais et de vente promotionnelle seront lancées une semaine avant le ramadhan et se poursuivront jusqu’au deuxième jour de l’Aïd El-Fitr. «Un système informatique conçu par le ministère l’année dernière a été actualisé et développé pour être exploité dans la surveillance des indicateurs des prix dans les marchés (gros/détails) mais aussi pour relever toute éventuelle lacune dans la chaîne d’approvisionnement», conclut le communiqué. De son côté, l’Organisation algérienne de protection et d’orientation du consommateur et son environnement (Apoce) a lancé, il y a quelques jours, une nouvelle application «Acheki», permettant de signaler tout dépassement dans le domaine commercial, y compris l’augmentation injustifiée des prix, les publicités mensongères et les cas de corruption. Développée par l’Apoce, l’application permet de faciliter la communication entre le citoyen et les instances compétentes, le consommateur étant désormais en mesure de signaler tout dépassement observé concernant les différents types de produits ou de services prodigués, et ce, de par la possibilité de se renseigner. En plus des signalements, ladite application permettra aux consommateurs de se plaindre auprès des autorités de contrôle et de sécurité, a précisé le président de l’Apoce, Mustapha Zebdi. Il a ajouté que cette nouvelle application, qui est, selon lui, «la première du genre» en Algérie, permet à l’utilisateur de fournir des informations détaillées sur la nature de la contravention, à travers les images du produit et les factures, outre la détermination géographique du lieu d’achat ou du lieu de la contravention. A travers cette application, le consommateur peut également contacter l’organisation via le numéro de téléphone 3311, ainsi qu’à travers les sites des réseaux sociaux.

M. B.

 

Article récent

--Pub--spot_img

Articles de la catégorie

- Advertisement -spot_img