18.9 C
Alger
mercredi 28 septembre 2022

Un plan tardif mis en place par la wilaya d’Alger: Crise de l’eau : vive colère chez les citoyens

La crise de l’eau s’aggrave. Afin d’y remédier, la wilaya d’Alger a décidé de suspendre, à compter d’aujourd’hui, de façon partielle et provisoire, l’activité de lavage automobile, d’une part, et annonce l’application d’un nouveau plan de rationnement de l’eau, d’autre part. Ces solutions, annoncées comme provisoires, n’apaisent pas la colère des citoyens qui n’hésitent pas à manifester leur ras-le-bol dans la rue.

Par Thinhinene Khouchi

La colère monte dans certains quartiers de la capitale où l’eau est coupée pendant des heures et même des jours depuis maintenant des semaines. Cette situation a révolté les citoyens qui n’ont pas hésité à manifester leur colère dans la rue. En effet, après Bordj El Kiffan et Ain Benian, dans d’autres communes de la capitale les citoyens ont investi la rue pour dénoncer les perturbations en eau potable qui durent depuis des semaines, mais aussi l’absence de communication de la part de la Seaal et du ministère des Ressources en eau. A titre d’exemple, durant la journée de jeudi, la route menant à l’aéroport d’Alger a été fermée par les citoyens au niveau de la cité 5-Juillet, une des entrées principales d’Alger, causant ainsi un arrêt de la circulation et des files de véhicules interminables. Face à cette colère, la wilaya d’Alger a indiqué dans un communiqué que «compte tenu de la circonstance exceptionnelle que traversent ces derniers temps certaines communes de la capitale en raison des perturbations d’approvisionnement en eau potable, induites essentiellement par la pénurie d’eau du fait du stress hydrique et de la baisse des niveaux d’eau des barrages, les services de la wilaya d’Alger ont décidé d’un arrêt partiel et provisoire, à partir de samedi 26 juin , de l’activité de lavage automobile au niveau de l’ensemble des stations se trouvant dans le territoire de la wilaya». Cette décision, poursuit la même source, intervient dans le souci des services de la wilaya d’exploiter «rationnellement cette ressource vitale», en ce sens que toutes les précautions ont été prises afin de garantir l’approvisionnement de l’ensemble des populations de la capitale en eau potable. Les jours d’ouverture et de pratique de cette activité sont fixés exclusivement pour vendredi, samedi, lundi et mercredi, de 08h00 à 14h00, et ce, jusqu’à l’amélioration de l’approvisionnement en eau potable. La même source a précisé que les services de la wilaya d’Alger exhortent ceux qui exercent cette activité à faire montre de compréhension préalable de cette mesure exceptionnelle et provisoire. En outre, le wali d’Alger a annoncé, sur les ondes de la Radio nationale, l’adoption d’un nouveau plan de rationnement de l’eau à Alger, qui sera applicable à partir du samedi 26 juin (aujourd’hui). Ce plan, selon Youcef Chorfa, classe les 57 communes de la wilaya d’Alger en 3 catégories, chacune d’elles se verra appliquer un système d’approvisionnement en eau différent. La première catégorie est composée de 14 communes qui seront alimentées quotidiennement de 8h à 14h. Elle
comprend : La Casbah, Sidi Moussa, Bir Mourad Rais, Hydra, Ouled Chebel, Tassala El Merdja, Baba Hassen, Draria, El Achour, Belouizdad, El Madania, El Mouradia, Sidi M’hamed et Rahmania. La deuxième catégorie est composée de 20 communes, qui seront alimentées de 8h à 16h, un jour sur deux. Elle comprend :  Oued Koriche, Rais Hamidou, Eucalyptus, BirKhadem, Gué de Constantine, Beni Messous, Bouzaréah, Ain Benian, Hammamet, Bab Ezzouar, Bordj El Kiffan, El Marsa, Mohamadia, Bourouba, Bachdjarah, Oued Smar, El Harrach, El Magharia, Hussein Dey et Heraoua. Et enfin, la troisième catégorie est composée de 23 communes qui se verront appliquer un double système d’approvisionnement, c’est-à-dire que dans une même commune, il y aura des quartiers qui auront de l’eau quotidiennement de 8h à 14h et d’autres de 8h à 16h, un jour sur deux. Sont concernées par ce système mixte d’approvisionnement les communes de : Bab El Oued, Bologhine, Baraki, Saoula, Birtouta, Ben Aknoun, El Biar, Chéraga, Dely Ibrahim, Ouled Fayet, Ain Taya, Dar El Beida, Bordj El Bahri, Douéra, Khraicia, Kouba, Réghaia, Rouiba, Alger-Centre, Mehelma, Souidania, Staoueli et Zeralda. Ce plan suivant le principe «distribuer l’eau la journée et reconstituer les stocks la nuit, donc nous arrêtons la distribution de l’eau à partir de 18h jusqu’à 6h du matin, pour pouvoir reconstituer le stockage au niveau des réservoirs», a expliqué le wali. Enfin, se voulant rassurant, le wali d’Alger a assuré que «cette situation difficile n’est que passagère et conjoncturelle», avançant que d’«autres alternatives et d’autres solutions d’approvisionnement de la wilaya d’Alger en eau seront mises en place au cours des mois prochains, peut-être même dès l’année prochaine, pour assurer l’alimentation d’Alger à partir du dessalement de l’eau de mer et de la mobilisation des eaux souterraines».
T. K.

Article récent

Le 28 Septembre 2022

--Pub--spot_img

Articles de la catégorie

- Advertisement -spot_img