25.9 C
Alger
mardi 28 juin 2022

Un festival dans les principales artères pour les J-100 des JM: Grandiose fête à Oran

C’était la fête à Oran, jeudi, à l’occasion des 100 derniers jours avant le lancement de la 19e édition des Jeux méditerranéens que la capitale de l’Ouest abritera l’été prochain. 

Le comité d’organisation des JM a organisé, à cette occasion, un grand festival où il a annoncé le début du compte à rebours de cette manifestation sportive que l’Algérie s’apprête à abriter pour la deuxième fois de son histoire. 

Les principales artères d’Oran ont goûté aux premières saveurs de la prochaine édition des JM, à travers un riche programme culturel et artistique concocté par le comité d’organisation pour plonger les habitants de la ville dans l’ambiance de la fête méditerranéenne.

Le commissaire des jeux, Mohamed Azziz Derouaz a donné le coup d’envoi du compte à rebours de cette manifestation sportive internationale, jeudi soir au niveau de l’esplanade « Port Saïd » au boulevard de l’Armée de libération nationale (ex-Front de mer).

L’ancien ministre de la Jeunesse et des Sports, qui était accompagné de trois champions algériens d’éditions précédentes des JM, à savoir l’athlète Rahoui Boualem et les boxeurs Moussa Mustapha et Mohamed Bouchiche, a insisté dans son allocution d’ouverture sur la nécessité de réussir le rendez-vous méditerranéen dans tous ses aspects.

L’allocution de Derouaz a coïncidé avec l’arrivée du défilé à la ligne de départ au niveau du jardin de Sidi M’hamed, non loin du boulevard de l’ALN, sous les airs musicaux de l’orchestre local conduit par le maestro Kouider Bouziane.

Différentes associations sportives locales ont marqué leur présence au défilé, aux côtés de troupes folkloriques et la troupe de « fantasia », qui a créé des moments particuliers avec des salves de baroud, accompagnées de youyous qui ont déclenché l’enthousiasme des participants, sous un temps pluvieux.

D’anciennes voitures participant à ce défilé, qui arboraient les drapeaux des 26 pays concernés par la manifestation sportive méditerranéenne, ont attiré les regards de la foule.

Les troupes participantes ont poursuivi leurs représentations tout au long du boulevard, jusqu’à la place du 1er novembre, où des tentes ont été érigées mettant en exergue des photos des Jeux méditerranéens, des habits traditionnels et des plats traditionnels locaux.

L’ancien champion algérien, Boualem Rahoui a salué l’ambiance avec le début du compte à rebours de la manifestation méditerranéenne, qui, selon lui, ouvre l’appétit pour la réussite de la prochaine fête d’été des JM.

L’ancien athlète international s’est souvenu des JM de 1975 à Alger, au cours desquels il a eu l’honneur de donner à l’Algérie sa première médaille d’or de l’histoire de sa participation aux Jeux, en remportant les 3.000 mètres steeple alors qu’il avait 26 ans.

« Je suis très heureux qu’Oran, ma ville natale, accueille la prochaine édition des Jeux méditerranéens. Nous sommes tous mobilisés pour faire de cette fête une réussite et donner la plus belle image de l’Algérie », s’est-il exprimé.

Des anciens champions honorés  

  Par ailleurs, d’anciens champions algériens couronnés lors de précédentes éditions des jeux méditerranéens (JM) et d’autres s’étant distingués sur la scène internationale ont été honorés jeudi lors d’une soirée artistique clôturant les festivités du lancement du compte à rebours j-100) de la 19e édition des JM prévue l’été prochain à Oran.

Cette soirée, abritée par la salle de cinéma « Maghreb » à Oran et organisée par le Comité d’organisation des JM, a permis au public présent, notamment les plus âgés, de se remémorer des heures de gloire du sport algérien grâce aux athlètes honorés pour la circonstance.

Le premier à avoir été invité à monter sur la scène Boualem Rahoui, auteur de la première médaille d’or algérienne dans une compétition sportive d’envergure en finale de la course des 3000 mètres steeple lors des JM d’Alger en 1975.

Mohamed Aziz Derouaz, commissaire des JM et ancien entraineur de la légendaire sélection de handball et son ancien pivot Mustapha Doubala, ont été honorés à leur tour pour les consécrations nationales dans les JM et autres épreuves internationales.

Les deux boxeurs oranais, Mustapha Moussa, premier Algérien à avoir décroché une médaille olympique lors (JO-1984) et Mohamed Bouchiche ont reçu eux aussi leurs distinctions symboliques pour la circonstance. Idem pour le père spirituel du judoka oranais, Ahmed Hifri

Au cours de cette soirée, animée par des artistes éminents locaux, tels que Maati El Hadj et Houria Baba. Un documentaire sur les sites sportifs concernés par les prochains JM a été également diffusé.

La cérémonie a été ouverte par une allocution de Mohamed Aziz Derouaz, par laquelle a qualifié de « réussie » cette journée marquant les j-100 du coup d’envoi de l’évènement sportif méditerranéen dont l’objectif principal était de promouvoir la prochaine édition, aussi bien sur le plan national qu’international.

« Au vu de la grande couverture médiatique dont ont bénéficiées les festivités organisées pour l’occasion, je suis persuadé qu’on a réalisé un bon coup en matière de promotion des JM d’Oran aussi bien sur le plan local qu’international », s’est-il réjoui.

Il a, en revanche, prévenu que la pression commence à monter crescendo sur les épaules des organisateurs, malgré le constat encourageant des responsables du Comité international concernant les préparatifs de l’évènement.

Mahfoud M.

Article récent

--Pub--spot_img

Articles de la catégorie

- Advertisement -spot_img