23.9 C
Alger
mardi 16 août 2022

UGTA: Le travail non déclaré impacte la santé financière de la sécurité sociale

Le secrétaire général de l’Union générale des travailleurs algériens, Salim Labatcha, a appelé le ministère du Travail à intensifier les efforts en matière de lutte contre le phénomène de non déclaration des travailleurs auprès des services de sécurité sociale, qui a un impact négatif sur la santé financière des caisses de sécurité sociale.

Par Meriem B.
Dans son intervention à l’ouverture du 8e congrès de l’Union de wilaya de l’organisation à la salle des conférences «Emir Abdelkader» de la ville de Bouhanifia, Salim Labatcha a indiqué que «la solution pour améliorer la situation des caisses de sécurité sociale, et à leur tête celle de la retraite, réside dans la lutte contre le phénomène de non déclaration des travailleurs auprès de la Cnas». Le responsable de la Centrale syndicale a affirmé que la lutte contre ce phénomène contribuera à l’élimination de la vulnérabilité dont souffrent les travailleurs et assurera des revenus supplémentaires aux caisses de sécurité sociale devant les faire sortir de la crise chronique qu’elles connaissent.
«Le travailleur ayant exercé durant 32 années pourra bénéficier de sa retraite sans s’inquiéter sur la santé financière de la CNR», a-t-il indiqué. Par ailleurs, le SG de l’UGTA a appelé les instances de tutelle des caisses de sécurité sociale à «exploiter seulement les fonds détenus par les caisses de sécurité sociale générés par les cotisations des travailleurs dans les domaines de sa compétence et d’éviter de financer d’autres opérations à l’aide de ces fonds». Il a également renouvelé l’adhésion de la Centrale syndicale à l’amendement de la loi sur la retraite, à l’autorisation du retour à la retraite sans condition d’âge pour les travailleurs ayant accompli 32 ans de travail et à la participation au système de sécurité sociale en tant que droit légitime des travailleurs auquel on ne peut déroger. «L’UGTA a adhéré à la démarche de dialogue avec le gouvernement et les différentes parties pour résoudre les problèmes rencontrés par les travailleurs. Cette démarche s’est soldée par les mesures annoncées par le président de la République, Abdelmadjid Tebboune, notamment la décision d’augmenter le point indiciaire pour les travailleurs de la Fonction publique et la réduction de l’impôt sur le revenu global, ainsi que l’autorisation de revoir les lois des différentes catégories de travailleurs», a-t-il rappelé. L’orateur a fait part du souci de la Centrale syndicale concernant la stabilité dans le milieu du travail, afin de construire un front intérieur fort dans le pays pour faire face aux défis extérieurs dans tous les domaines. Enfin, Salim Labatcha a estimé que la tenue du 8e congrès de l’Union de wilaya est «une étape importante dans le parcours de l’organisation des travailleurs et une occasion pour actualiser les directions locales et respecter les lois et règlements de l’organisation régissant le travail de l’organisation syndicale».
M. B.

Article récent

--Pub--spot_img

Articles de la catégorie

- Advertisement -spot_img