3.9 C
Alger
dimanche 4 décembre 2022

Tunisie: Le gouvernement et la Centrale patronale pour un plan de sauvetage économique

«Le plan de relance économique ne doit pas prendre du retard», a souligné, mercredi, le Chef du gouvernement tunisien, Hichem Mechichi, lors d’une cérémonie de signature d’un accord conjoint avec la Centrale patronale, l’Union tunisienne de l’industrie, du commerce et de l’artisanat (Utica).

Par Mondji Y.

L’accord en question porte, indique le gouvernement tunisien, cité par l’agence Chine nouvelle, sur la création de 8 commissions mixtes de réformes économiques.
«Le gouvernement coordonnera avec ses partenaires sociaux autour de plusieurs axes qui composent ce plan avant de le présenter aux bailleurs de fonds internationaux», a assuré M. Mechichi. D’après ce dernier, le gouvernement «œuvrera à garantir les conditions nécessaires pour faire réussir le plan de sauvetage économique qui a été lancé, en mars dernier, en partenariat avec l’Utica et l’Union générale tunisienne du travail (centrale ouvrière, Ugtt).
M. Mechichi a fait savoir que ledit plan de sauvetage oscille autour de plusieurs vecteurs, dont l’amélioration de l’investissement, le sauvetage des entreprises publiques, en plus de la promotion de l’initiative privée.
A noter que les quatre premières commissions, nées de cet accord, concernent notamment l’amélioration du climat des affaires, la révision de la loi de l’investissement et du développement des exportations.
Il s’agit également de l’examen des mesures nécessaires pour renforcer le partenariat public-privé, outre le développement du cadre législatif organisant la politique de change pour ainsi drainer les investissements étrangers et encourager les investisseurs tunisiens.
Les trois dernières commissions ambitionnent de sauver les entreprises et les secteurs et d’intégrer le secteur parallèle dans le secteur formel, en outre de la logistique et du transport et le redressement du secteur de l’artisanat et des petits métiers.

Covid-19 : couvre-feu durci et mesures plus sévères jusqu’au 30 avril
Face à une recrudescence de la propagation du nouveau coronavirus, notamment avec la détection du nouveau variant signalé au Royaume-Uni, les autorités tunisiennes ont décidé de durcir le couvre-feu nocturne, à partir du 9 avril, de 19h00 à 05h00 du matin, a annoncé, mercredi lors d’un point de presse, Hasna Ben Slimane, porte-parole du gouvernement.
«Les gouverneurs et les délégués seront appelés à décréter le couvre-feu de 19h à 5h heures du matin. Une mesure qui reste en vigueur, pour le moment, jusqu’au 30 du même mois», a-t-elle fait savoir.
Mme Ben Slimane a par ailleurs annoncé qu’en cas de situation sanitaire critique, les zones et provinces affectées seront totalement bouclées.
«Toutes manifestations publiques et privées seront interdites à partir du 12 avril, en plus de la fermeture des marchés hebdomadaires (…) L’horaire administratif spécifique pour le mois de ramadan sera appliqué à partir du 12 avril», a encore informé la porte-parole du gouvernement tunisien. Elle a ajouté que pour ce qui est des arrivées de touristes et des Tunisiens établis à l’étranger, une auto-quarantaine obligatoire de cinq jours sera imposé : une mesure qui vient s’ajouter à l’obligation de fournir le résultat négatif d’un test PCR, devant être réalisé 72 heures avant de débarquer sur le territoire tunisien.
Mercredi, dans une déclaration à la presse locale, le ministre de la Santé, Faouzi Mehdi, a révélé que le taux d’accueil dans les services de réanimation au sein des différentes unités sanitaires du pays s’élève à 80 % contre un taux d’accueil de 50 % dans les lits d’oxygène.
M. Mehdi a expliqué que ces indicateurs «ne signifient pas la stabilité de la situation épidémique, mais il est vital de freiner la courbe de contamination et atténuer le nombre de patients (…) force sera également d’adhérer massivement à la campagne nationale de vaccination».
Dans son dernier bilan épidémiologique quotidien, publié mercredi soir, le ministère tunisien de la Santé a signalé 1 951 nouveaux cas positifs et 48 décès durant les dernières 24 heures.
La Tunisie totalise ainsi 264 994 cas confirmés de Covid-19 depuis l’apparition de la pandémie (mars 2020), dont 9 087 décès.
Le nombre de guérisons s’élève à 221 545 alors que, jusqu’au 6 avril courant, 1 758 patients atteints du Covid-19 sont encore hospitalisés, dont 382 en soins intensifs et 114 sous respiration artificielle.

Plus de 112 000 personnes vaccinées
Un total de 112 254 personnes, dont des professionnels de la santé et des personnes âgées, ont été vaccinées contre le nouveau coronavirus depuis le démarrage de la campagne de vaccination en Tunisie le 13 mars dernier, a annoncé, jeudi, le ministère de la Santé.
Selon les derniers chiffres du ministère, repris par l’agence de presse TAP, 9 494 personnes ont été vaccinées la veille, s’ajoutant à 3 988 autres ayant déjà reçu leur deuxième dose du vaccin contre le Covid-19.
Plus de 984 000 personnes se sont inscrites sur la plateforme de vaccination evax.tn, selon la même source.
Dans son dernier bilan épidémiologique quotidien, publié mercredi soir, le ministère tunisien de la Santé a signalé 1 951 nouveaux cas d’infection au coronavirus et 48 décès durant les dernières 24 heures.
M. Y.

Article récent

Le 04 Decembre 2022

--Pub--spot_img

Articles de la catégorie

- Advertisement -spot_img