26.9 C
Alger
lundi 8 août 2022

Tunisie/Covid-19 : Une troisième injection pour les quinquagénaires atteints de maladies chroniques

Le président du comité de pilotage de la campagne nationale de vaccination en Tunisie, Hachemi Louzir, a fait savoir que le ministère de la Santé entamera, dans les prochains jours, l’administration de la troisième dose du vaccin anti-Covid-19 au profit des personnes âgées de 50 ans et plus atteintes de certaines maladies chroniques.

Par Moncef Gh.

Dans une déclaration, lundi à l’agence de presse TAP, il a précisé que les personnes âgées de 50 ans et plus enregistrées sur la plateforme Evax et qui ont reçu deux injections seront convoquées par SMS pour bénéficier d’une troisième dose de rappel du vaccin. Selon lui, l’immunité acquise après avoir reçu deux doses de vaccination peut diminuer après cinq mois ou plus chez certaines catégories, en particulier les personnes âgées ou celles atteintes de certaines maladies chroniques qui provoquent une immunodéficience citant en particulier les patients atteints de cancer et d’insuffisance rénale. Il a souligné que les personnes de tout âge, atteintes de certaines maladies chroniques qui provoquent une immunodéficience pourront, dans une étape ultérieure, bénéficier, à leur demande, d’une troisième dose du vaccin contre le coronavirus.

Interception d’une centaine de migrants clandestins
Une tentative de migration clandestine vers les côtes italiennes a été déjouée par la marine tunisienne au large des côtes Est de la Tunisie, avec une centaine de migrants clandestins africains interceptés, a annoncé, lundi, le ministère tunisien de la Défense.
«Une unité navale de l’armée de la mer, dans une opération conjointe avec la garde côtière (Garde nationale), a déjoué une opération d’immigration illégale pour plus de 100 personnes de différentes nationalités africaines», a noté le ministère dans un communiqué publié sur sa page officielle sur les réseaux sociaux.
L’opération a eu lieu lundi matin à 20 km au nord-est de la ville de Sidi Mansour, dans la province de Sfax. D’après le communiqué, une patrouille de la marine tunisienne s’est chargée du transfert de 58 migrants illégaux, âgés de six mois à 30 ans, dont 30 femmes et huit enfants, tandis que l’unité de la garde navale a transporté le reste de migrants interceptés.
Ils ont été transférés au port de Sfax pour des procédures judiciaires.
M. Gh.

Article récent

--Pub--spot_img

Articles de la catégorie

- Advertisement -spot_img