25.9 C
Alger
lundi 27 juin 2022

Tribunal de Sidi M’hamed : Une peine de 10 ans de prison ferme requise contre Khalida Toumi

Le Procureur de la République près le Pôle pénal économique et financier du Tribunal de Sidi M’hamed (Alger) a requis, hier, une peine de dix ans de prison ferme assortie d’une amende d’un million de dinars à l’encontre de l’ancienne ministre de la Culture, Khalida Toumi, poursuivie pour des chefs d’accusation liés à la corruption.

Par Slim O.
Khalida Toumi est poursuivie avec d’anciens responsables du secteur de la Culture pour «abus de fonction, dilapidation de deniers publics et octroi d’indus avantages à des tiers».

Affaire du Groupe Benamor :10 ans requis contre Ouyahia et Sellal
Le procureur de la République près le tribunal de Sidi M’hamed (Alger) a requis, hier, une peine de dix ans de prison ferme assortie d’une amende de deux millions de dinars à l’encontre des anciens Premiers ministres, Ahmed Ouyahia et Abdelmalek Sellal, poursuivis pour des chefs d’accusation liés à la corruption dans l’affaire du Groupe «Amor Benamor». Le procureur de la République a également requis, dans la même affaire, une peine de six ans de prison ferme assortie d’une amende de deux millions de dinars à l’encontre de l’ancien ministre de l’Agriculture, Rachid Benaissa. Il a, en outre, requis une peine de dix ans de prison ferme assortie d’une amende de huit millions de dinars à l’encontre des propriétaires du Groupe, Laïd et El-Hadi Benamor, et une peine de huit ans de prison ferme à l’encontre de Sami Benamor. Des peines allant de deux à six ans de prison ferme ont été requises contre les autres accusés dans cette affaire et une amende de 32 millions de dinars à l’encontre des sociétés incriminées. Les accusés dans cette affaire sont poursuivis pour dilapidation de deniers publics, blanchiment d’argent, obtention d’indus avantages et exploitation illégale de terres agricoles.
S. O.

Article récent

--Pub--spot_img

Articles de la catégorie

- Advertisement -spot_img