26.9 C
Alger
vendredi 7 octobre 2022

Transport maritime: Ouverture de la ligne commerciale Alger-Nouakchott

 La ligne maritime commerciale reliant Alger à la capitale mauritanienne Nouakchott a été inaugurée hier, dans le but de faciliter et renforcer les échanges commerciaux entre les deux pays et de l’Afrique de l’ouest.

Lors de l’inauguration de cette ligne, le ministre des Transports, Aissa Bekkai, a déclaré que cette ligne, « commerciale par excellence », s’inscrit dans le cadre de « la coopération et du renforcement des liens d’amitié Algéro-mauritaniens en application des instructions du Président de la République, Abdelmadjid Tebboune ».  » La ligne maritime commerciale Alger-Nouakchott, se veut un portail pour accéder aux marchés de la Mauritanie et de l’Afrique de l’ouest », a ajouté le ministre. Il a expliqué qu’après l’ouverture de cette ligne maritime commerciale et l’accord avec la Mauritanie sur la réalisation de la route Tindouf- Zouérat, l’Algérie s’attèle à l’ouverture d’une ligne aérienne entre Alger et Nouakchott. Et de préciser que l’ouverture de nouvelles ligne et la disponibilité des moyens de transport insuffleront une nouvelle dynamique à l’exportation sur laquelle mise l’Etat dans le cadre de la stratégie de développement et de diversification des exportations. Cette ligne maritime directe assure des liaisons mensuelles par le navire « Gouraya-IMO ». La liaison dure six jours, selon les explications fournies lors de la cérémonie d’inauguration au port d’Alger, rapporte l’agence APS. Pour sa part, le ministre du Commerce et de la Promotion des exportations, Kamel Rezig a affirmé que « la réalisation de la route reliant Tindouf et Zouérat, l’ouverture de la ligne commerciale maritime et prochainement la ligne aérienne entre les deux capitales, outre l’entrée en vigueur de la ZLECAf début juin prochain permettra aux exportateurs algériens d’accéder aux marchés Mauritanien et de l’Afrique de l’Ouest. De son côté, l’ambassadeur de Mauritanie s’est félicité du lancement du navire « Gouraya » qui assurera la ligne maritime entre les deux capitales, souhaitant l’organisation d’autres liaisons à l’avenir pour promouvoir l’échange commercial bilatéral et, partant, répondre aux aspirations des opérateurs économiques des deux pays. Ces lignes (terrestres, maritimes et aériennes) permettront de créer un modèle complémentaire à suivre, a-t-il ajouté. Le premier voyage assuré dans le cadre de cette ligne est prévu dans un ou deux jours, pour pouvoir charger le maximum de marchandises possible. Jusqu’à présent, 150 conteneurs (80 conteneurs de céramique), quelque 2000 tonnes de ciment ainsi que des conteneurs de produits alimentaires et pharmaceutiques ont été chargés, a fait savoir le responsable.

Louisa A.R.

Article récent

--Pub--spot_img

Articles de la catégorie

- Advertisement -spot_img