11.9 C
Alger
lundi 6 février 2023

Transport dans la Capitale :  Du retard pour les extensions du métro et d’importants projets en vue

« Le taux d’avancement des travaux de génie civil concernant les extensions du réseau du métro d’Alger, Ain Naâdja-Baraki et El-Harrach-Aéroport Houari Boumediene avoisine actuellement les 80%. Ces travaux seront achevés d’ici mars 2024 », a assuré avant-hier le ministre des Transports, Kamel Beldjoud.

C’est lors d’une visite de travail et d’inspection des projets de son secteur dans la wilaya d’Alger, que le ministre des Transports a souligné que « les entreprises chargées des travaux de génie civil des extensions du réseau du métro d’Alger, Ain Naâdja-Baraki et El-Harrach-Aéroport Houari Boumediene se sont engagées à terminer entièrement les travaux d’ici mars 2024 ». Précisant que le taux d’avancement de ces travaux avoisine actuellement les 80%, sur les deux extensions, le ministre a affirmé que « les fonds sont disponibles et toutes les conditions sont réunies pour réaliser cet engagement ». Concernant le système intégral de gestion de ces deux projets qui comprend l’électricité, la ventilation, les télécommunications, ainsi que les aménagements intérieur et extérieur, Beldjoud a justifié le retard enregistré dans le lancement des travaux de ce volet par « des facteurs exogènes, notamment la pandémie de Covid-19 » qui a retardé le lancement des travaux de 2 à 3 ans ». Toutefois, il a indiqué qu’« une décision définitive sera prise concernant le lancement de ces travaux avant la fin du mois en cours », en optant « soit pour un appel d’offre national et international ou pour une attribution du marché de gré à gré à une entreprise nationale ». « Le budget pour la réalisation de ce système est disponible et les cahiers des charges sont prêts », a insisté le ministre qui prévoit le début des travaux « après le mois de Ramadhan ». Beldjoud a souligné que son département « va s’impliquer pour s’assurer du respect des délais de réalisation des travaux du système intégral par les entreprises qui seront chargées des projets », tout en indiquant que « les travaux d’aménagement intérieur et extérieur seront confiés, en priorité, à des entreprises algériennes ». Le ministre des Transports a évoqué, également, un troisième projet d’extension du réseau du métro d’Alger reliant la Place des martyrs, Taleb Abderrahmane et Triolet, dont les travaux « seront lancés prochainement, vu que l’enveloppe financière est disponible et l’entreprise de réalisation est prête ». Concernant l’extension vers Dely Brahim, Beldjoud a expliqué que ce projet « sera étudié d’ici l’année prochaine ». Beldjoud était accompagné, lors de cette visite, par le ministre des Travaux publics, de l’Hydraulique et des Infrastructures de base, Lakhdar Rekhroukh, le wali d’Alger, Mohamed Abdennour Rabehi, et la présidente de l’Assemblée populaire de la wilaya d’Alger, Nadjiba Djilali. La délégation s’est rendue à la station métro d’Ain Naâdja où elle a suivi une présentation des travaux des deux extensions, puis à la station Mohamed Boudiaf d’où elle a emprunté un tunnel de 534 mètres jusqu’à la sortie du tracé en aérien débouchant sur un viaduc en chantier qui abritera la station de connexion métro-gare ferroviaire à Gué de Constantine. La délégation a, par la suite, visité la station Oued S’mar puis la station de l’USTHB de Bab Ezzouar, avant de terminer la visite des extensions du métro d’Alger par la station de l’aéroport international Houari Boumediene.

Thinhinane Khouchi

 

Article récent

--Pub--spot_img

Articles de la catégorie

- Advertisement -spot_img