23.9 C
Alger
samedi 25 mai 2024

Tous les essais techniques du stade de 50 000 places de Tizi Ouzou concluants: Belaribi annonce la réception de la nouvelle pelouse dans un délai maximal de 45 jours

La nouvelle pelouse du stade de 50 000 places de Tizi Ouzou sera prête dans un délai de 40 à 45 jours, a assuré, hier, le représentant de l’entreprise Natural Grass Africa, spécialisée dans la réalisation de pelouses hybrides.

Par Hamid Messir
Il répondait à la question du ministre de l’Habitat, de l’Urbanisme et de la Ville, Mohamed Tarek Belaribi, en visite d’inspection du projet. Le représentant de ladite entreprise, Omar Maameri, a assuré que le gazon semé il y a une vingtaine de jours sera prêt dans 40 à 45 jours, soit une durée totale d’un peu plus de deux mois. De son côté, Mohamed Tarek Belaribi a indiqué que «maintenant que les équipements nécessaires à la mise en place de la pelouse, dont les rampes de la luminothérapie et les ventilateurs indispensables pour une meilleure poussée et épanouissement du gazon sont disponibles, nous pouvons avancer que la pelouse sera prête dans un délai d’un mois à un mois et demi». Il a, à ce propos, souligné que «tous les essais techniques des différents équipements du stade, dont la sonorisation, la climatisation, les caméras de surveillance, l’électricité ont été réussis à 100 %». «Nous allons entamer prochainement le transfert du stade au profit du ministère de la Jeunesse et des Sports avant de choisir une date symbolique pour son inauguration officielle», a-t-il expliqué. Le ministre n’a pas manqué de rendre hommage à cette main-d’œuvre algérienne ayant contribué à la réalisation de ce projet parmi les travailleurs des bureaux d’études et autres volets du chantier du stade, soulignant que cela a permis à son département d’acquérir une expérience professionnelle dans la réalisation des stades. Pour Belaribi, cela va nous permettre de lancer les projets de construction des stades de Béchar et de Ouargla qui sont au stade de l’élaboration des cahiers des charges grâce à cette main-d’œuvre algérienne qui «nous fera gagner du temps et de l’argent». La délégation ministérielle a effectué l’inspection des parties principales de l’imposante infrastructure implantée sur pas moins de 5 hectares, notamment les salles de contrôle technique comme le système de télésurveillance, la sonorisation, les vestiaires, la salle de conférences et la pelouse. Le ministre s’est longuement entretenu avec des représentants des différentes entreprises intervenant sur le chantier, pour s’imprégner de l’état d’achèvement des travaux restants.
H. M.

Article récent

--Pub--spot_img

Articles de la catégorie

- Advertisement -spot_img