22.9 C
Alger
jeudi 18 août 2022

Tourisme et Artisanat: Un portail numérique pour promouvoir la destination Algérie

Pour offrir une image attractive à la destination Algérie et faciliter la tâche aux touristes dans le choix du circuit qui leur convient aussi bien en termes d’intérêts, qu’ils soient culturels, archéologiques, naturels ou religieux, qu’en termes de moyens financiers ou logistiques, l’Algérie vient de lancer officiellement un portail numérique qui constitue une fenêtre ouverte pour le touriste où qu’il se trouve.

Par Louisa A. R.
Le gouvernement a mis en place une plateforme numérique baptisée «Circuits touristiques en Algérie». Une démarche qui a pour but de développer le tourisme intérieur qui diffère d’un secteur à un autre et varie d’une région à l’autre.
Ce portail électronique a été lancé officiellement avant-hier par le Premier ministre, Aïmene Benabderrahmane. Il tend ainsi à renforcer la promotion et la commercialisation des régions et produits algériens. Ouvert au touriste où qu’il se trouve, il lui permet de choisir la destination et le chemin qui lui conviennent, en termes d’intérêts ou de capacités financières et logistiques.
Celui-ci prévoit la numérisation de toutes les activités et les structures relevant du secteur du Tourisme. Il ambitionne d’instaurer 26 plateformes et solutions numériques et la conception de 58 sites internet locaux, ainsi que la mise en service du système d’information géographique pour la gestion des régions, des sites et des structures touristiques.
Dans ce contexte, le Premier ministre a rappelé que le lancement de la première version-test du portail en mars 2022 avec 281 circuits touristiques thématiques, qui ont augmenté progressivement au cours des trois mois suivants avec le recensement de 377 circuits touristiques thématiques, un nombre qui dépasse les objectifs tracés, estimés à 365 circuits, le nombre de sites touristiques a atteint 1 123 sites recensés en juin. Dans le même contexte, a ajouté le Premier ministre, «des informations relatives à 58 destinations locales ont été saisies et 116 comptes utilisateurs créés au profit des administrateurs du portail issus de l’administration centrale et des services extérieurs du secteur et des secteurs concernés». «La mise en place de cet espace numérique s’inscrit dans le cadre de la concrétisation des engagements du président de la République et du MTA relatifs à la numérisation des services publics, entre autres le secteur du Tourisme et de l’Artisanat», a encore indiqué le Premier ministre. Le tourisme occupe une place dans le programme du gouvernement portant mise en œuvre du plan de la destination Algérie et modernisation du secteur, a-t-il dit, précisant que «la création d’un portail électronique à cet effet ouvrira certainement des perspectives prometteuses pour la relance du tourisme». Pour cela, il s’est penché sur la mise en œuvre de ce programme à travers la classification stratégique de la demande dans le domaine du tourisme national et international afin de déterminer les types de tourisme à mettre en évidence, outre l’élaborer d’un plan «Destination Algérie» qui dépendra des pôles d’excellence touristique, du plan de qualité touristique et du partenariat entre les secteurs public et privé ainsi que de l’ouverture de nouvelles lignes aux compagnies low-cost. Pour concrétiser ces efforts sur le terrain, le Premier ministre a fait état de la mise en place de «la stratégie de promotion de la destination Algérie» et du projet «du guide d’investissement touristique en Algérie» avec la participation et la contribution de tous les acteurs et partenaires des secteurs public et privé et des différentes fédérations, unions et associations professionnelles avec l’accompagnement et le soutien de l’OMT. Sur ce point, Aïmene Benabderrahmane a précisé qu’il constitue «un autre jalon pour renforcer les efforts de l’Algérie en collaboration avec l’OMT et qui sera adapté avec la loi nationale sur l’investissement». Il s’agit, selon le Premier ministre, «du cadre juridique incitatif, à savoir la nouvelle loi sur l’investissement qui a pour but de libérer l’esprit des initiatives des opérateurs locaux et étrangers et concrétiser les principes de la liberté d’investissement, de la transparence et de l’égalité en matière de traitement des projets d’investissement et, partant, inciter les initiatives locales et attirer les investissements étrangers directs».

L. A. R.

Article récent

--Pub--spot_img

Articles de la catégorie

- Advertisement -spot_img