12.9 C
Alger
mercredi 1 février 2023

Tizi-Ouzou: Une quinzaine de troupes au premier Festival «Urar n’lkhalat»

Une quinzaine de troupes participe au premier Festival du chant féminin populaire «Urar n’lkhalat», lancé lundi à Tizi-Ouzou par la Direction locale de la culture et des arts, à l’occasion de la célébration du nouvel an amazigh Yennayer (12 janvier de chaque année), a-t-on appris des organisateurs.
Le festival qui comporte un concours de la meilleure troupe de chant féminin populaire, vise la préservation de ce patrimoine qui, au-delà du chant lui-même, «véhicule des valeurs, un vécu, un ressenti et une mémoire». Il est aussi un hommage aux pionnières de cet art traditionnel, a indiqué à l’APS la directrice de la culture, Nabila Goumeziane. Le coup d’envoi de cette compétition a été marqué par la présence d’une des pionnières d’Urar Lkhalat, Ldjida Tamechtouhth, qui est aussi présidente du jury qui va évaluer les troupes en compétition. Le jury est composé également du chanteur Belaid Medjkane, de son nom d’artiste Belaid Tagrawla, et du professeur d’éducation artistique, musicien et animateur de l’atelier guitare de la maison de la culture Mouloud-Mammeri, Djamel Hoceini. Les 15 troupes sont issues de plusieurs localités de la wilaya de Tizi-Ouzou, notamment Bouzguene, une région connue pour avoir préservé et perpétué le chant populaire et qui participe d’ailleurs avec quatre troupes féminines, représentant les villages Taourit, Takoucht, Sahel, et Ait Salah.
Pour les autres localités, il s’agit d’Azazga, Ouacifs, Illilten, Abi Youcef, Iferhounene et Iloula, Imsouhal. Les auditions des groupes en compétition ont débuté lundi après-midi à la salle des spectacles de la maison de la culture, en présence d’un public nombreux venu apprécier ces chants traditionnels.
A noter que la manifestation s’inscrit dans le sillage d’autres événements ayant abouti à ce festival. Il s’agit notamment de l’ouverture en 2022 à la maison de la culture Mouloud-Mammeri, d’un atelier de chant féminin populaire ayant suscité «un important engouement des femmes», a relevé Mme Goumeziane, et du lancement, la même année, d’un concours en ligne de la meilleure troupe exerçant cet art. La cérémonie de remise des prix aux trois troupes lauréates, ainsi que du prix du public, aura lieu aujourd’hui et sera marquée par un spectacle artistique en hommage aux pionnières du chant populaire féminin avec Hasna Hini, nièce de El Djida Tamuqrant (une des premières chanteuses de la troupe Urar Lkhalat de la radio Chaîne 2), selon le programme du festival.

Racim C.

Article récent

--Pub--spot_img

Articles de la catégorie

- Advertisement -spot_img