22.9 C
Alger
jeudi 18 août 2022

Tizi-Ouzou : Sept communes sans maire

Sept communes, sur les 67 de la wilaya de Tizi Ouzou, demeurent sans maire, deux mois après les élections locales du 27 novembre dernier.

Par Hamid M.

Il s’agit des communes d’Ait Boumahdi et d’Aït Mahmoud, où faute de candidats l’élection locale n’a pas eu lieu, alors que les élus issus des élections locales n’arrivent pas à désigner le président au sein des Assemblées populaires communales de Zekri, Boghni, Ain El Hamam, Beni Douala et Souamaa. Deux autres localités restées sans maire également, à savoir Fréha et Ain Zaouia, ont pu connaître un dénouement ces derniers jours par l’élection du premier magistrat des deux communes respectives.

Eau potable : Tizi-Ouzou pourrait connaître le scénario des pénuries de l’été 2021 
Le scénario des pénuries d’eau potable de l’été 2021 pourrait se rééditer l’été prochain à Tizi-Ouzou, a averti, hier, Malek Abdeslam, responsable au laboratoire des eaux de l’université Mouloud-Mammeri (UMMTO). Il a appelé les autorités à prendre une batterie de mesures pour parer à une telle éventualité dès à présent, en associant les compétences universitaires.
Malek Abdeslam, qui s’exprimait sur les ondes de la radio locale, a mis en avant la faible pluviométrie, les fuites sur les réseaux de distribution ainsi que le fort flux d’eau estimé à plus de 100 millions de m3 de l’oued Sebaou vers la mer. Il a précisé que le barrage Taksebt, qui alimente essentiellement la wilaya de Tizi Ouzou, n’est rempli à ce jour que d’environ 28 % (un peu plus de 50 millions de m3) et cette quantité demeure insuffisante pour assurer l’alimentation régulière des populations. M. Abdeslam a suggéré de recourir aux forages en cette période de l’année pour préserver l’eau du Taksebt. Il a souligné l’urgence de renforcer  les moyens humains et matériels pour pomper l’eau de la nappe phréatique du Sebaou afin d’alimenter les populations. Le responsable du laboratoire des eaux de l’UMMTO n’a pas manqué de déplorer le retard enregistré dans le projet de reprise des forages du Sebaou, lancé au printemps 2021, invitant les responsables des services hydrauliques à se ressaisir durant cette période de forte disponibilité de l’eau de la nappe avant le début de l’été prochain.
Pour Malek Abdeslam, la lutte contre les fuites sur les réseaux de transport et de distribution doit être également de mise pour récupérer d’importantes quantités d’eau déversées dans la nature. Comme il a mis l’accent sur l’urgence de développer le dessalement de l’eau de mer, notamment la réactivation de la station de la commune d’Iflissene, au nord de la wilaya de Tizi Ouzou. Pour conclure, le responsable du laboratoire des eaux de l’UMMTO a affiché sa disponibilité et celle des compétences universitaires aux côtés des cadres des différents services de l’hydraulique de la wilaya pour dégager des solutions pérennes au problème récurent de la pénurie d’eau potable, accentuée par la faible pluviométrie.
H. M.

Article récent

--Pub--spot_img

Articles de la catégorie

- Advertisement -spot_img