20.9 C
Alger
dimanche 26 juin 2022

Tizi Ouzou/ Ouverture d’un marché Errahma: Des produits de première nécessité cédés à des prix abordables

Un marché de produits de première nécessité et de large consommation a été ouvert hier à Tizi Ouzou, dans le cadre des actions de solidarité avec les populations durant le mois de ramadhan. Le marché de solidarité «Errahma» a été domicilié cette année au niveau de la salle omnisports de la nouvelle ville de Tizi Ouzou et sera assuré par une trentaine de commerçants pour la vente essentiellement de semoule, d’huile de table, de lait en sachet pasteurisé, de fruits et légumes. Hier à son ouverture, le wali de Tizi Ouzou, Djilali Doumi, accompagné du président de l’Assemblée populaire de wilaya, Mohamed Klalèche, venu l’inaugurer, a instruit la directrice locale du commerce de veiller à assurer la disponibilité des produits de première nécessité et de large consommation tout au long du mois de ramadhan à des prix abordables. Le gérant du stand d’huile de table et de semoule a été invité par le chef de l’exécutif à honorer ses engagements d’assurer la disponibilité de ces deux produits aux prix raisonnables affichés à l’occasion. Celui-ci a de son côté soutenu qu’il allait alimenter son stand quotidiennement de 2 000 bidons d’huile de table de 5 litres et de 50 quintaux de semoule et de farine. A noter qu’à l’inauguration de ce marché, le stand d’huile de table et de semoule a été pris d’assaut par une foule nombreuse, d’autant que les prix pratiqués sont très concurrentiels puisque le bidon d’huile de table de 5 litres est cédé à 600 dinars et les sacs de 5 et 10 kg de semoule à respectivement 200 et 400 dinars. Même les prix des fruits et légumes étaient jugés abordables, par de nombreux citoyens venus s’approvisionner, comparativement à ceux affichés chez des détaillants de la ville des Genêts. La pomme de terre était cédée à raison de 59 dinars le kilogramme, la tomate à 90 DA, la carotte 3 kg pour 200 DA et le poivron 120 DA. L’initiative a été saluée par les consommateurs pour parer à la spéculation pratiquée durant les premiers jours du mois de ramadhan, sans manquer d’afficher leur crainte de ne pas pouvoir assurer la disponibilité de certains produits qui connaissent une pénurie depuis des mois sur le marché local. Enfin, d’autres produits seront commercialisés dans les prochains jours comme le pain traditionnel par des artisans appelés à l’occasion pour participer à ce marché de solidarité.

Hamid M.

Article récent

--Pub--spot_img

Articles de la catégorie

- Advertisement -spot_img