8.9 C
Alger
mercredi 28 février 2024

Tizi Ouzou: Les projets des hôpitaux de Ain El Hammam, Maatkas et Bouzeguène confrontés au manque de crédits de paiement

Les projets de réalisation des Etablissements publics hospitaliers (EPH) de Aïn-El-Hammam, Bouzeguène et Maatkas accusent un énorme retard en raison du manque de crédits de paiement.

Par Hamid Messir
Le président de l’Assemblée populaire de wilaya, Mohamed Klalèche, vient de tirer la sonnette d’alarme quant aux conséquences néfastes sur la prise en charge médicale des populations de ces localités. En effet, s’exprimant récemment sur les ondes de la radio locale, Mohamed Klalèche a déclaré que «les projets d’hôpitaux de Ain El Hammam, Bouzeguène et Maatkas, qui sont trés importants pour les habitants de ces régions, accusent malheureusement un énorme retard dans leur réalisation en raison du manque de crédits de paiement (CP). Nous allons saisir le ministère des Finances afin d’affecter le financement nécessaire, notamment pour le paiement des entreprises réalisatrices et des bureaux d’études chargés du suivi, confrontés au retard du règlement des situations faites surtout pour le cas de l’hôpital de Bouzeguène». Il a estimé que ces projets doivent faire objet d’une réévaluation financière, précisant que «Ain El-Hammam nécessite 100 milliards de centimes, Bouzeguène 920 millions de centimes et Maatkas 500 millions de centimes». Les enveloppes réclamées permettront la livraison des EHS de Ain El Hammam et Bouzeguène. S’agissant de l’EHS de Maatkas, celui-ci est confronté aussi à des contraintes techniques, notamment la déviation d’une conduite d’alimentation en eau potable et la démolition d’un vestiaire situé sur l’assiette foncière qui l’abrite. Pour le P/APW de Tizi Ouzou, si cette préoccupation financière est prise en charge, les EHS de Bouzeguène et Ain El Hammam pourraient être livrés au premier semestre 2024 et Maatkas fin 2024 ou début 2025 au plus tard. A noter que la situation physique et financière de ces 3 hôpitaux a été débattue jeudi dernier en réunion de la commission aménagement du territoire et du transport de l’APW de Tizi Ouzou, en présence des directeurs concernés, des bureaux d’études et des entreprises réalisatrices. Ces dernières ont été instruites d’augmenter la cadence et le déploiement de leurs ouvriers en système de deux équipes (2X8 heures). Les directions concernées se sont engagées à lever les contraintes auxquelles ces projets sont confrontés.

H. M.

Article récent

--Pub--spot_img

Articles de la catégorie

- Advertisement -spot_img